Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Renault, Nissan et Mitsubishi font acte de foi envers leur alliance

Les démêlés avec la justice japonaise de l’ex-grand patron du groupe Renault-Nissan-Mitsubishi, Carlos Ghosn, font la manchette depuis quelques jours déjà. Ils nous ont fait voir qu’il y avait quelques dissidences entre certains des partenaires sur certains enjeux, notamment entre Renault et Nissan.
 
Malgré tout ce qui s’est dit et tout ce qui va se dire au cours des prochaines semaines et mois, il faut bien sûr laisser libre cours à la justice et voir ce qui va se passer. Entre temps, les trois fabricants directement concernés ont tenu à rassurer tout le monde (et les investisseurs au passage) en y allant d’une déclaration commune réitérant « avec ardeur leur ferme engagement envers l’alliance. »
 
Le communiqué émis par les trois firmes rappelle à quel point leur mariage a été un succès. L’alliance la plus importante de l’industrie a réussi à écouler 10,6 millions de véhicules l’an dernier à travers quelque 200 pays.
 
« Les membres de l'alliance développent la collaboration et maximisent les synergies afin de renforcer la compétitivité. Ils ont forgé des partenariats stratégiques avec d'autres groupes automobiles, dont Daimler (Allemagne) et Dongfeng (Chine). L'alliance est le chef de file de l'industrie dans les véhicules zéro émission et développe des technologies de pointe afin de proposer les véhicules autonomes, connectés et abordables du futur », peut-on aussi lire.
 
La suite sera assurément intéressante, mais il semble clair que personne n’a intérêt à écarter un de ses partenaires dans cette affaire.

Nous aurons l’occasion de revenir sur l’affaire Carlos Ghosn lorsqu’on connaîtra le sort qui lui sera réservé une fois que la lumière aura été faite sur les accusations qui pèsent contre lui.

Carlos Ghosn, CES 2018
Carlos Ghosn, CES 2018