Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Retour à l'école

Retour à l'école

Par ,

Quand Michel Deslauriers, mon boss chez Auto123.com, m’a dit qu’il m’avait inscrit dans un cours de pilotage, j’étais insulté; moi qui ai déjà piloté sur les plus beaux circuits du monde, de Monaco à Silverstone. Moi qui ai gagné au circuit Gilles Villeneuve en formule Atlantique! Qu’est-ce que je vais apprendre dans un cours qui, en plus, utilise des voitures de série?


Il m’a cependant fallu me rendre à l’évidence. Aussi expérimenté puis-je être, l’apprentissage n’est jamais complètement terminé. Mais je dois aussi redonner à mon patron un peu de mérite : il m’a inscrit à la formation la plus avancée disponible auprès de BMW qui dispense trois niveaux de cours, allant du débutant au plus expérimenté.

BMW 101
Vous savez, sur nos routes il existe plusieurs types de conducteurs. Les sur-confiants, chez qui la confiance dépasse largement leur compétence (et non, je n’en fais pas partie, n’en déplaise aux mauvaises langues); les indécis, qui rêvent de pouvoir conduire leur voiture de façon sécuritaire, mais qui ne savent jamais quelle décision prendre en cas de situation corsée, et les jeunes inexpérimentés qui auront à faire face aux pièges de la route. Ensuite, il y a ceux qui, comme moi, pensent savoir conduire.

Le cours de BMW s’adresse à tous ceux qui vont prendre le volant un jour, afin de leur permettre d’avoir les deux pieds sur terre, ou plutôt les quatre roues sur la route. Dispensé sur trois jours, le cours propose une portion théorique qui vous fait comprendre comment réagit une voiture face aux lois physiques. Car, je sais que cela sera un choc pour quelques conducteurs sans scrupules, mais une voiture a ses limites et elles changent constamment selon les conditions climatiques, de topographie de la route, l’usure de certaines pièces, etc.

Bien que le pilote soit toujours responsable, il faut bien se rendre à l’évidence que la qualité première d’un pilote est d’avoir un bon jugement et de savoir comment réagir dans les situations dangereuses pour garder le contrôle.

Préparation = jugement

Sur le circuit du Mont-Tremblant, avant de prendre la piste, une marche sur le circuit avec l’instructeur permet de réaliser où est l’adhérence sur la chaussée, comment la voiture réagira sur les bosses, bref comprendre les pièges d’une courbe et du circuit.

L’idée de cet exercice permet de faire réaliser aux conducteurs, que sur une piste comme sur la route, on ne peut faire n’importe quoi.

Mais ce qui est le plus extraordinaire, la petite randonnée nous permet de comprendre qu’il est impossible, dans la conduite de tous les jours, de connaître tous les paramètres et d’être plus observateur des conditions qui nous entourent. Réaliser les dangers favorise la prudence, car pour bien conduire une voiture, il faut savoir bien se conduire comme être humain.