Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Rouler en moto, ça ouvre les yeux

Rouler en moto, ça ouvre les yeux

Par ,

Mon premier essai de moto a finalement été publié sur Moto123.com. Avant cette Honda CBR250R 2011, j’ai roulé des bécanes à trois roues telles que les Campagna T-Rex et Can-Am Spyder. Mais à part quelques scooters à 50 cc, je n’avais pas piloté une machine à deux roues depuis environ 15 ans.

Rouler en moto me démangeait depuis que j’ai obtenu mon permis. Par contre les motos ne sont pas données (relativement parlant), elles exigent des primes d’assurances élevées selon le modèle et la cylindrée et, si vous avez un accident à bord d’une moto, ça va certainement faire mal.

Je recommande fortement un cours de rattrapage avant de vous rasseoir le derrière sur une moto après tant d’années. Le mieux pour moi, c’était de trouver un modèle pas trop lourd, pas trop puissant et pas trop dispendieux. L’occasion était belle : Honda nous a gentiment prêté sa nouvelle petite sportive de 250 cc.

La CBR250R sans se montrer intimidante, procure néanmoins les accélérations d’une voiture. Elle consomme aussi peu que 2,9 L/100 km. Et surtout, elle ne coûte que 4 499 $; ajouter 500 $ de plus pour les freins antiblocage, un bon investissement.

Photo: Sébastiern D'Amour/Moto123.com

J’avais besoin d’un nouveau casque, d’un manteau et des gants. Mon collègue journaliste chez Moto123.com, Pascal Bastien, m’a suggéré de débourser un peu plus et d’opter pour un casque portant la certification Snell M2005, ce qui m’a coûté environ 300 $ avec un peu de négociation. On proposait certains protecteurs de melon à 99 $, toutefois je me suis dit que mon cerveau valait un peu plus que ça. Un manteau à deux épaisseurs avec des insertions rigides pour protéger les coudes et le dos m’a coûté 200 $. Enfin, j’ai aussi choisi une paire de gants à 80 $.

Durant l’essai de la CBR, j’ai réalisé une chose importante que l’on prend pour acquise lorsqu’on conduit une voiture. Sur une moto, on doit constamment garder le focus; il ne s’agit pas d’une suggestion, mais bien d’une règle essentielle. On doit toujours garder conscience qu’une voiture ou un camion pourrait nous couper le chemin en tout temps. On doit surveiller la route en permanence devant pour apercevoir des débris ou des nids-de-poule, et on doit réagir rapidement pour les éviter. De plus, si ça vous pique sur le bout du nez et que vous roulez à 100 km/h sur l’autoroute, eh bien, tant pis pour vous.

Dans une voiture, on a tendance à être lunatique, à écouter la musique trop forte et à se faire distraire par les autres occupants. Des accidents stupides peuvent survenir lorsqu’on ne se concentre plus sur la route devant. La vitesse tue, et chanter Bohemian Rhapsody à tue-tête peut aussi être mortel.

Comme mon ami et ex-collègue de Moto123.com, Marc Cantin m’a déjà dit : « Dans un accident entre une auto et une moto, c’est TOUJOURS la faute du motocycliste. Il n’avait pas anticipé que la voiture pouvait potentiellement lui rentrer dedans ». Cela peut sembler exagéré, malgré tout il a raison; je me souviendrai de ces mots toute ma vie.

Il devrait y avoir davantage de motos sur la route : elles se révèlent peu énergivores, leurs moteurs à quatre temps et à injection d’essence sont moins polluants qu’auparavant, et les routes seraient plus sécuritaires pour les motos, si les gens qui conduisent les autos et les camions étaient aussi concentrés que les motocyclistes.