Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Saab PhoeniX 2011 : prototype

Saab PhoeniX 2011 : prototype

La PhoeniX présente le futur du design, de la traction intégrale et de la technologie hybride chez Saab Par ,

Vous vous rappelez ces prototypes à la silhouette radicale et à la vocation hors du commun de votre enfance? Ceux qui frappaient l'imaginaire, laissaient bouche bée et faisaient rêver à l'avenir? Au premier coup d’œil, la Saab PhoeniX est l'un de ces prototypes.

Photo: Saab

Dotée d'une technologie et d'une efficacité incroyables, cette voiture repose sur la même plateforme que la prochaine Saab 9-3 et inaugure ce que la compagnie appelle le design « aéromotionnel », une évocation visuelle de l'aérodynamisme qui caractérisait la toute première automobile de Saab. La carrosserie ressemblant à une goutte de métal liquide épouse étroitement la structure de la PhoeniX pour lui donner une apparence musclée et agressive.

Bien qu'elle se soucie de la fonctionnalité et de l'économie de carburant, c'est surtout son style extravagant qui a séduit petits et grands lors du lancement au Salon de l'auto de Genève 2011. Les amateurs ont notamment remarqué les drôles d'ailettes aérodynamiques, sortes de mini-ailerons sculptés gérant l'afflux d'air. Touche visuelle unique, elles contribuent à abaisser le coefficient de traînée de la PhoeniX à seulement 0,25. Notons aussi sa posture basse, sa surface vitrée enveloppante et ses jantes à lames de turbine qui rappellent l'héritage aéronautique de Saab.

À l'intérieur, le cockpit de type 2+2 affiche un décor simple et épuré qui cache de nombreuses innovations. S’inspirant des bolides de course, la PhoeniX adopte des sièges en coquille, des structures exposées imitant une cage antitonneau ainsi qu'un tableau de bord et une console qui encerclent littéralement le conducteur. L'aménagement minimaliste reflète d'ailleurs la construction en matériaux légers dont le but est d'améliorer la performance et l'efficacité énergétique.

L’instrumentation fait penser à un système de postcombustion, l'affichage tête haute évoque un avion de chasse et l'exclusif système d'infodivertissement IQon se trouve aussi près du pilote que le volant. Son interface alimentée par Android offre un accès simple et rapide à de nombreuses fonctions de la voiture et constitue un élément de design unique en soi. Elle peut même se connecter à Internet.

La motorisation de la Saab PhoeniX se révèle tout aussi futuriste. S'efforçant de toujours utiliser le bon format, la compagnie a ici retenu un moteur turbocompressé de 1,6 litre qui maximise à la fois le rendement et l'économie de carburant. La cavalerie s'élève à 200 chevaux qui travaillent sans relâche, sauf lorsque le système d'arrêt/démarrage du moteur intervient, comme c'est le cas avec un véhicule hybride.

Photo: Saab