Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon de New York 2010 : Mes impressions

Salon de New York 2010 :  Mes impressions

Par ,

Le salon de New-York est le plus populaire de tous les salons automobiles en Amérique. Non sans raison d'ailleurs. Non seulement est-il situé dans une mégalopole attirante et bruyante, mais d'un strict point de vue automobile, il reéserve constamment quelques surprises étonnantes, et stimulantes.

Kia Forte 5 portes (Photo: Philippe Champoux/Auto123.com)

Cette année, c'est sans conteste la seconde journée de presse qui aura été la plus spectaculaire, notamment grâce aux constructeurs coréens qui font fait du Salon de New-York une véritable porte d'entrée de leur produit.

Kia a ainsi littéralement volé la vedette en présentant pas moins de quatre nouveaux produits, et en fournissant la preuve que la compagnie a atteint une maturité de design que l'on aurait eu du mal à prévoir il y a quelques mois à peine. Les grandes vedettes de Kia, ce sont notamment la Kia Forte 5 portes, une compacte à hayon dont la silhouette est plus que prometteuse. Mais la plus grande réussite, c'est sans conteste la Kia Optima (qui pourrait bien s'appeler Magentis chez nous), et qui a fait tourner les têtes par un design spectaculaire.

Les Kia Sportage (petit frère du Tucson tout aussi bien réussi) et la Sorento SX (une simple déclinaison du Sorento) ont complété la gamme.

Et pour poursuivre sur une note coréenne, Hyundai a profité de l'occasion pour dévoiler la version nord américaine de sa spectaculaire Equus, une grande berline de grand luxe qui vient compléter sa gamme. On peut se questionner sur la place de ce genre de modèle dans un inbevtaure autrement bon marché, mais les dirigeants de Hyundai ont l'air confiant, surtout aux États-Unis, évidemment.

Difficile aussi de passer sous silence la présence d'une Subaru WRX Sti quatre portes, dont l'évident aileron arrière rappelle les belles années de ce modèle de performance.

Impossible enfin de ne pas parler du lancement Scion tenu la veille, mais qui sans être présenté de produit de haut niveau, marque une des premières manifestations officielles auxquelles étaient conviés les journalistes canadiens pour cette bannière qui arrive bientôt au pays.

Mais le salon de New-York cette année se définissait surtout par son rythme plus agréable, et les sourires étaient de retour sur les visages de manufacturiers... même de Toyota qui traverse pourtant une des pires crises de son histoire. Les résultats des ventes des derniers mois, et particulièrement ceux du mosi de mars, viennent en effet prouver que l'industrie a repris la bonne direction. Et le salon de new York était sans conteste, la première vraie expression de la reprise automobile.

Photo: Philippe Champoux/Auto123.com