Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Salon Luxe Performance Passion : de la place à Bonaventure

Par ,

On connaît l'histoire ! Comme le SIAM se tenait toujours au stade pour 2002, les marques de luxe ont de nouveau joué les " renégats ". Le but était de faire aussi bien que la première année, c'est à dire 15 000 entrées payantes. Cet objectif a été atteint et même dépassé, puisque 20 000 personnes se sont déplacées pour voir le salon. Et comme l'an dernier, les bénéfices seront remis à une oeuvre caritative (cette année, le Club des petits déjeuners du Québec).

Les organisateurs du salon cherchaient à obtenir de la visibilité et le meilleur contact possible avec les prospects. Avec 130 000 pieds carrés de surface d'exposition, pour 11 marques présentes, il a été aisé de mettre en valeur les produits des exposants.

Petit salon par la fréquentation, il ne manquait par contre pas de premières canadiennes : la Mini Cooper, la Mercedes SL 2003, le Lincoln Navigator 2003, la Jaguar S-Type R, la BMW Série 7, le Range Rover 2003 et la Porsche 911 Targa. La présentation d'articles récréatifs et de produits de mode au salon contribuait à véhiculer une image plus haut de gamme auprès de la clientèle cible.Quid de l'Avenir du SLPP? Tout dépendra, bien sûr, des décisions prises par les organisateurs du SIAM. Mais l'organisation du SLPP ne cache pas qu'il pourrait fort bien y avoir une troisième édition.

Salon de Montréal : fausse note !
Étonnant pour un salon dont le thème était " Musique Maestro ! "; mais tous les violons n'étaient pas accordés. Cette année encore, il fallait suivre (et parfois chercher) les flèches pour faire la visite du SIAM. " Avec ces couloirs, on ne peut pas revenir en arrière ", nous expliquait Pierre Couturier, directeur des Opérations fixes chez Daewoo Auto Canada Inc. C'est à peu près le même son de cloche qui revenait dans la bouche de plusieurs. Difficile dans ces conditions d'aller comparer les voitures, ce qui reste le but premier d'un salon.