Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Scandale d'espionnage : Renault fait le grand ménage

Scandale d'espionnage : Renault fait le grand ménage

Le directeur de l'exploitation Patrick Pélata démissionne Par ,

Secouée depuis le début de 2011 par un épisode très médiatisé d'espionnage industriel, Renault a écrit une autre page de cette saga en acceptant la démission du bras droit de Carlos Ghosn et directeur de l'exploitation du fabricant français Patrick Pélata.

Le processus d'enquête bâclé entraînant le congédiement injustifié de trois cadres aura également eu raison du secrétaire général Laurence Dors, du directeur des ressources humaines Jean-Yves Coudriou, du directeur légal Christian Husson ainsi que du directeur de la sécurité Rémi Pagnie. Les quatre hommes ont tous été remerciés suite à une rencontre extraordinaire du conseil d'administration de l’entreprise le 14 mars dernier.

Patrick Pélata et Carlos Ghosn (Photo: Renault)

Peu de temps après avoir exonéré les employés faussement accusés, une plainte provenant d'une source anonyme faite aux autorités a mené à l'arrestation du responsable de la sécurité Dominique Gevrey. Rappelons que son investigation frauduleuse a servi de base à cette histoire qui entrera tristement dans les annales du monde de l'automobile.

Commentant les résultats de son enquête indépendante, le ministre français de l'Industrie Éric Besson avait publiquement déclaré que cette série d'événements avait révélé « de sérieux dysfonctionnements au sein de la direction de la compagnie ».

La démission de M. Pélata, les congédiements ainsi que le refus de Carlos Ghosn d'encaisser ses bonus et profits découlant de ses options préférentielles, annoncent une longue période de rédemption pour le manufacturier.


Source : Automotive News