Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Shell va ajouter 79 bornes rapides dans ses stations au pays

La division canadienne du géant Shell a annoncé la semaine dernière qu’elle allait procéder à l’installation de 79 bornes de recharge rapide pour véhicules électriques, le tout à travers 37 de ses stations-service réparties le long des principaux axes routiers situés entre la Colombie-Britannique et l’Ontario.

Et cela va se faire d’ici la fin de l’année. L’exercice va permettre à l’entreprise de quadrupler son offre, car elle ne compte que sur 25 installations au moment d’écrire ces lignes.

La maison mère de Shell, la Royal Dutch Shell PLC, investit massivement en ce sens à travers le monde afin d’atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050.

« Nous avons des objectifs très ambitieux. Nous voulons vraiment accélérer la transition au Canada et dans le monde entier. Au Canada, nous prévoyons d’avoir plus de 500 chargeurs d’ici 2025. À l’échelle mondiale, nous espérons en avoir bien plus d’un million d’ici 2030 », a déclaré Kent Martin, directeur général de la mobilité chez Shell Canada.

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

L’expansion du réseau d’infrastructures pour véhicules électriques de Shell s’inscrit dans l’objectif de l’entreprise d’être un chef de file de la mobilité électrique. Shell a une activité croissante dans le domaine de l’énergie renouvelable et se considère comme impliquée dans presque toutes les étapes du système électrique (de la production d’électricité au stockage et à la vente à la distribution).

Selon Kent Martin, le rythme de croissance réel pour les véhicules électriques dans les années à venir va varier selon les pays et il sera influencé par des facteurs tels que les incitations gouvernementales.

L’investissement de Shell dans son réseau de recharge est soutenu par une subvention fédérale de 3,9 millions de dollars de Ressources naturelles Canada. Selon Kent Martin, le soutien du gouvernement est nécessaire à ce stade pour favoriser le changement chez les consommateurs.

En gros, il estime que les aides sont encore essentielles, mais que dans un avenir plus ou moins rapproché, la simple question mathématique va donner l’avantage aux véhicules électriques, ce qui va favoriser tout naturellement leur achat, subventionnés ou non.

Une station Shell à Montréal
Photo : D.Boshouwers
Une station Shell à Montréal