Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

smart 2008 : La petite histoire

smart 2008 : La petite histoire

Par ,

Nous en sommes à la seconde génération de cette voiture si remarquable, la smart 2008. Ce projet s'est matérialisé il y a 10 ans. Mais avant sa mise en marché en 1997, des dessinateurs avaient déjà élaboré un tel concept en 1981 et en 1982.

Voiture trafic
Devant l'engorgement chronique des centres-villes et la crise du pétrole, les dessinateurs de Daimler-Benz proposaient, en 1981, une vision d'un véhicule urbain capable de se garer perpendiculairement, soit la voiture trafic. Longue de 2,5 mètres, la voiture trafic établissait les critères de base du véhicule urbain.

Eco Sprinter

Mais c'est en 1993 que les contours de la smart prenaient vraiment forme avec l'étude surnommée l'Eco Sprinter. Cette version coupé, conçue pour une utilisation urbaine, permettait de transporter deux passagers. Un cabriolet surnommé Eco Speedster se joignait à cette étude. Son habitacle aux couleurs jazzées laissait entrevoir une volonté de présenter une voiture amusante à regarder et à conduire. On y mettait du style. Cette tendance mode se concrétise avec le prototype exposé aux Jeux olympiques d'Atlanta dans le pavillon Swatch.

Au Salon de Paris de 1996, on pousse plus loin l'étude en créant la version comportant la cellule de survie et l'utilisation de panneaux interchangeable.

L'aventure prend forme avec Nicolas Hayek, le créateur du concept des montres Swatch, qui croit au projet et s'associe à Mercedes-Benz pour lancer le coupé smart en 1998.

On insiste alors sur l'individualisation des voitures, l'utilisation de matériaux et de tissus aux teintes aussi bigarrées les unes que les autres. Comme c'est le cas avec les montres, on vise le style, la mode, la vitrine.

L'introduction dans le marché de cette petite voiture à deux places continue de stimuler les dessinateurs : on présentera une étude de véhicule d'intervention pour les brigades d'incendie, puis une version affaire en 1999.

En 2000, smart met finalement en marché le cabriolet pour compléter ce concept de voiture urbaine amusante. Les stylistes ne s'arrêtent pas là : on présente l'étude smart translucide, assemblée de matériaux transparents ou fluorescents.

En 2001, les premières smart à conduite à droite touchent les rives de l'Angleterre et du Japon, marquant ainsi l'internationalisation de la marque.

Modèle présenté au Salon de Paris de 1996.