Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Suzuki - 100 ans d'innovation

Suzuki - 100 ans d'innovation

Par ,

Communiqué de presse
Source: Suzuki

Suzuki, une compagnie internationale dont la réputation, la popularité et le succès continuent de grandir, célèbrera son centenaire en octobre. En effet, c’est en 1909 que Michio Suzuki a fondé Suzuki Loom Company à Hamamatsu, dans le sud du Japon. C’est en fabriquant des métiers à tisser pour la production de tissu blanc ordinaire qu’il a découvert que les tisserands recherchaient des métiers pouvant créer du tissu aux bandes verticales et horizontales. Il a alors développé un modèle inédit capable de tisser des étoffes à motifs à l’aide de fil teint. La nouvelle innovation de Suzuki a marqué le début d’une mission sans relâche pour concevoir des produits qui répondent aux besoins des gens et qui leur permettent de réaliser de nouvelles activités.

Suzuki a élargi ses opérations en 1952 avec la production de motos «Power Free» alimentées par un moteur à deux temps de 36 cc. D’un design simple, cette machine était très facile d’entretien et se voulait unique de par ses trois possibilités de fonctionnement : entièrement motorisée, partiellement motorisée ou déplacée à l’aide des pédales sans l’assistance du moteur. Un an plus tard, Suzuki en fabriquait 6000 par mois.

La production de voitures chez Suzuki a quant à elle débuté en 1955 avec la Suzulight, une compacte animée d’un moteur à deux temps de 360 cc. C’est l’une des premières automobiles à traction avant, à suspension entièrement indépendante et à direction à crémaillère de l’histoire. Pour ce qui est des véhicules hors-route, la tradition de Suzuki remonte à 1970 avec le lancement du 4x4 léger de série LJ.

Le premier moteur hors-bord Suzuki a vu le jour en 1965, tandis que les premières maisons préfabriquées de la compagnie datent de 1974. Puis sont arrivés les moteurs tout usage en 1980 et les premiers VTT en 1982.

Au total, la production annuelle de véhicules atteignait 1 million d’unités en 1990 et, sur une base historique, le volume se chiffrait à 10 millions en 1989. Depuis, la demande pour les produits de ce manufacturier japonais ne cesse de croître. En 2005, la production annuelle de véhicules était de 2 millions d’unités, tandis que la production historique a dépassé le cap des 40 millions en 2008.

En Europe, la croissance de Suzuki est solide et constante, les ventes cumulatives (depuis 1968) ayant récemment franchi les 4,5 millions d’unités. En 2008, Suzuki a vendu 2,3 millions de véhicules dans le monde, dont 315 000 sur le vieux continent. Pas mal en dépit des conditions commerciales très difficiles.

Les ventes de motos sont aussi très fortes avec un volume de 3,4 millions en 2008 pour l’ensemble du globe. Au Royaume-Uni, Suzuki domine le marché depuis six ans (modèles de 126 cc et plus).

La créativité et l’engagement de Michio Suzuki ont été transposés dans le développement des nouveaux modèles universels de la compagnie. En tête de liste vient la Swift, qui est assemblée au Japon, en Hongrie, en Inde, en Chine, à Taiwan et en Malaisie. La génération actuelle a été lancée en 2005 et, l’année dernière, la production cumulative de cette sous-compacte économique a atteint le million d’unités. Cela fait maintenant 25 ans que la Swift est distribuée en Europe.

En 2006, Suzuki a créé son deuxième modèle universel, le Grand Vitara. Il s’agit de l’héritier du Vitara, qui a parti le bal des utilitaires sport compacts il y a 21 ans de cela. La production mondiale du Grand Vitara se chiffre aujourd’hui à 2,6 millions d’unités.

Le troisième modèle universel de Suzuki est la petite sportive multisegments SX4. Son châssis a démontré tellement de potentiel à ses débuts que Suzuki a décidé de s’en servir pour participer au Championnat du monde de rallye en 2007 et 2008 (45 ans après avoir pris part au premier Grand Prix du Japon en 1963).

Alors que la Swift, le Grand Vitara et la SX4 mettent de l’emphase sur la sportivité, le quatrième modèle universel de Suzuki, appelé Splash, reflète une approche plus axée sur la famille. Elle démontre comment une voiture compacte peut répondre efficacement aux besoins de parents et enfants.

La principale usine d’assemblage de Suzuki en Europe est située à Esztergom, en Hongrie. On peut y produire plus de 280 000 unités par année, une capacité répartie entre les Swift, SX4 et Splash. Cette dernière est d’ailleurs le premier modèle Suzuki produit en Europe à refaire le saut au Japon.

En mars 2009, la 7e génération de l’Alto a vu le jour. Ses ancêtres ont permis à Suzuki de dominer le segment des microvoitures au Japon pendant 30 ans. Il s’agit du plus petit modèle universel de Suzuki, axé cette fois-ci sur le respect de l’environnement (consommation moyenne de 3,66 L/100 km et taux d’émissions de seulement 103 g/km).

L’Alto est fabriquée près de Delhi, en Inde, une région du globe où Suzuki détient une part de marché de 50 %. Depuis 1979, plus de 10 millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde. La production en Inde a débuté en 1973 avec la Maruti 800, une berline familiale à petit prix qui a permis à des millions de gens de se déplacer.

Pour mettre les choses en perspective, précisons que sur les quelque 11 millions de voitures qui circulent présentement sur les routes indiennes, plus de 7,5 millions sont des Suzuki, incluant 4 millions d’Alto.

En ce qui concerne l’avenir, Suzuki souhaite se concentrer encore davantage sur la réduction des émissions. Des prototypes employant le système d’arrêt-départ ont été présentés lors du dernier Salon de l’auto de Genève, tout comme une nouvelle technologie de calage variable des soupapes qui limite les émissions de l’Alto à 95 g/km et celles de la Splash, à 109 g/km.

À plus long terme, le développement passera notamment par la technologie des piles à combustible (hydrogène) pour les véhicules de format intermédiaire. Suzuki a d’ailleurs déjà mis à l’essai une SX4 à piles à combustible sur les routes du Japon.

Afin de célébrer ses 100 ans d’innovation, Suzuki expose les grands moments de son histoire et les faits d’arme de son processus de fabrication au Suzuki Plaza, sorte de musée à trois étages d’une superficie de 5424 mètres carrés situé devant le siège social de la compagnie.


photo:Suzuki