Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Tamiya Wild One Max est un jouet d’enfant transformé en jouet pour adulte

Des protections d’assurance auto
de qualité, à prix avantageux. Obtenez une soumission en ligne dès maintenant.
OBTENEZ UNE
SOUMISSION AUTO

Dans les années 80, l’enfant choyé s’amusait avec un modèle réduit radiocommandé Tamiya. Son jouet de prédilection s’appelait Hornet, Lunchbox ou Scorcher.

En 1985, ce fabricant japonais lance le Wild One (No. 58050), un buggy à châssis tubulaire à l’échelle 1/10 qui devient rapidement le favori de tous. Si bien qu’en 2012, Tamiya récidive et lance une seconde série de ce modèle (No. 58525).

Trente-six se sont écoulés depuis l’avènement du Wild One original, et voici qu’une société londonienne, The Little Car Company (TLCC), fait renaître ce modèle prisé pour les nostalgiques aujourd’hui adultes.

Baptisé Tamiya Wild One Max, le buggy de TLCC présente donc une différence de... taille : il n’est pas à l’échelle 1/10, mais bien 8/10. Pour le piloter, plutôt qu’une radiocommande, on utilise le volant qui se trouve devant soi dans le véhicule !

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Tamiya Wild One Max, dans le garage
Tamiya Wild One Max, dans le garage

Les dirigeants de TLCC sont des spécialistes dans la fabrication de « voitures juniors », des modèles miniatures réalisés en partenariat avec les grands constructeurs. En 2020, ils ont lancé la Bugatti Baby II et l’Aston Martin DB5 Junior. La première est la réplique d’une Bugatti Type 35 à 75 % de la dimension réelle et elle convient à un adulte de taille moyenne. La seconde reproduit une DB5 Vantage en format réduit, mais elle peut tout de même accommoder un adulte de taille moyenne avec un jeune enfant à ses côtés.

Cette fois, plutôt que de miniaturiser un modèle de grandeur nature, TLCC a fait le chemin inverse en réalisant un modèle quasi grandeur nature de le Wild One, d’où le nom Wild One Max.

Ce buggy monoplace électrique à roues arrière motrices mesure environ 3,5 mètres de longueur et 1,8 mètre de largeur. Il a une suspension à ressorts hélicoïdaux, des roues de 15 pouces et des freins à disque hydrauliques Brembo aux quatre roues. Avec une masse d’environ 250 kilos, il est manifestement plus gros que le Tamiya de votre enfance, mais il arrive tout de même sous forme de kit à assembler !

Le conducteur dispose d’un volant de course, de cadrans numériques et son siège en matière composite ajustable a une ceinture de sécurité à trois points d’ancrage. Ce siège convient d’ailleurs à des personnes mesurant de 1,6 à 1,95 mètre !

Tamiya Wild One Max, avant
Tamiya Wild One Max, avant

Le moteur de 4 kW autorise une vitesse de pointe de 48 km/h, alors que la batterie de 2 kWh procure une autonomie maximale d’environ 40 km, selon les conditions de conduite et le réglage choisi pour le système propulseur (novice, éco ou course).

Ce buggy peut, par ailleurs, recevoir des batteries additionnelles afin d’accroître l’autonomie et les performances.

Outre ces batteries, TLCC offre une panoplie d’équipements optionnels, comme une suspension et des freins de haute performance, un harnais de sécurité à quatre points d’ancrage et même des ensembles complets destinés à une utilisation plus pointue sur route ou hors route.

Le Tamiya Wild One Max sera offert à partir d’environ 6 000 £ (8 250 $US) lorsque sa commercialisation débutera en 2022. Pour plus d’informations, visitez le site WildOneMax.com.

Tamiya Wild One Max, en boite
Tamiya Wild One Max, en boite