Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Tesla Model 3 non recommandée par Consumer Reports

Depuis quelques mois, Tesla semble faire la manchette chaque jour. Son grand patron, Elon Musk, est passé maître dans l’art de la communication et sait exploiter à fond les médias modernes. Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en, comme le dit si bien l’adage.

Au cours des dernières semaines, les nouvelles ont souvent concerné la Model 3 et les finances de la compagnie. Fragiles, celles-ci font l’objet de nombreuses spéculations, mais ce qu’on a appris jusqu’ici d’Elon Musk, c’est qu’il sait comment générer de nouveaux revenus. Quant à la Model 3, c’est son rythme de fabrication qui a fait jaser. La firme travaille toujours à atteindre les objectifs qu’elle s’était fixés en fait de production hebdomadaire, un élément clef dans sa quête de rentabilité.

La Model 3 a aussi fait parler d’elle en raison de sa qualité de construction inégale.

Hier, une autre tuile s’est abattue sur elle ; la non-recommandation du modèle par le réputé magazine Consumer Reports.

Il faut considérer cette décision comme très importante, mais pas irréversible, car en fait, ce désaveu envers la Model 3 tient principalement à une chose ; ses résultats atroces lors de tests de freinage.

Les exercices réalisés par le magazine, et avec un plus d’une édition ont montré que la distance de freinage était très élevée et inacceptable. La publication a noté dans son rapport que la Model 3 mettait sept pieds de plus à passer de 96 km/h (60 milles à l’heure) à un arrêt complet que la camionnette Ford F-150.

Cette longueur, concrètement, a été de 152 pieds. Selon Tesla, elle devrait être de 133 pieds.

Tesla Model 3
Photo : Tesla
Tesla Model 3

Le premier test conduit par Consumer Reports s’est montré en lien avec l’affirmation de Tesla alors qu’une course de 130 pieds a été enregistrée. Le problème, c’est que tous les arrêts subséquents ont nécessité une plus grande distance, et ce, même si les essayeurs prenaient bien le temps de laisser refroidir les freins.

La voiture d’un particulier a même été mise à contribution afin de voir si les résultats allaient être différents ; ce ne fut pas le cas.

Un représentant de Tesla a mentionné que la compagnie pourrait rendre disponible une mise à jour du système de frein, notamment en ce qui concerne les modules qui contrôlent l’aspect antiblocage. Le bon dosage à ce chapitre peut faire une grande différence pour réduire le patinage des roues sans que cela diminue la puissance de freinage.

Sur une note positive, les experts de Consumer Reports ont encensé le comportement de la Model 3, la comparant même à celui de la Porsche Boxster 917 en fait de tenue de route. Ils ont aussi enregistré un record d’autonomie en réussissant à parcourir 350 milles (580 km) sur une seule charge.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Tesla Model 3 connaît des débuts difficiles, mais que le jour n’est pas loin où elle pourrait être en mesure de répondre aux attentes placées en elle. Ce jour-là, Tesla pourra souffler un peu.