Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Toyota accélère son plan d’électrification

Vendredi dernier, Toyota annonçait qu’elle allait accélérer son plan d’électrification. Son objectif est désormais de proposer 5,5 millions de véhicules électrifiés par année d’ici 5 ans, soit 2025. Il n’y a pas si longtemps, l’année 2030 avait été identifiée pour l’atteinte de cette ambition.

Au cœur de ce plan révisé se trouve le développement de modèles mettant à profit des batteries à l’état solide. Lorsqu’on a abordé cette possibilité pour la première fois chez Toyota, c’était il y a deux ou trois ans et à ce moment, la firme visait l’année 2022 ou 2023 pour le dévoilement d’un modèle. Or, la firme souhaite maintenant faire une présentation en ce sens dès l’an prochain.

C’est le responsable de la recherche et du développement chez Toyota, Shigeki Terashi, qui en a fait l’annonce. « Si possible, lorsqu’auront lieu les Jeux olympiques l’an prochain, nous aimerions pouvoir procéder au dévoilement d’un véhicule fonctionnant à l’aide de batteries à l’état solide », a-t-il déclaré.

Prototype Toyota Mirai, 2017
Photo : Toyota
Prototype Toyota Mirai, 2017

Ces piles promettent d’être révolutionnaires, car elles utilisent des électrolytes à l’état solide plutôt que liquide, comme c’est le cas aujourd’hui, avec par exemple le lithium-ion. L’avantage de cette nouvelle approche, c’est que ces piles sont moins sujettes à la surchauffe. De plus, elles promettent des temps de recharge beaucoup plus rapides ; on parle de minutes ici. Enfin, elles sont plus légères et en raison de leur plus grande densité, elles peuvent contenir plus d’énergie. On peut facilement imaginer des autonomies plus importantes.

Le hic, c’est qu’elles sont encore très dispendieuses et que pour en réduire le coût, la production de masse devra s’enclencher tôt ou tard. À ce propos, Toyota et Panasonic annonçaient en janvier dernier un partenariat pour la production de piles, y compris d’unités à l’état solide.

De l’électricité à l’hydrogène et de nouveau vers l’électricité, Toyota semble jouer sur tous les fronts. La firme japonaise n’a pas trop le choix, notamment avec l’électricité, car la Chine souhaite qu’un véhicule sur cinq vendu en 2025 soit électrifié d’une façon ou d’une autre. Considérant l’importance du marché, Toyota ne souhaite pas manquer le bateau.