Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Toyota RAV4 échoue au test de l’orignal en Suède

Le Toyota RAV4 est le VUS le plus vendu en Amérique du Nord, mais un essai d’évitement d’obstacles réalisé en Suède vient mettre en lumière une faiblesse potentielle du véhicule, une faiblesse susceptible de vous faire regarder ailleurs dans la catégorie.

L’exercice en question est surnommé celui de l’évitement de l’orignal. Il est mené par le magazine suédois Teknikens Värld et il vise à évaluer la capacité d’un véhicule à éviter un gros obstacle sur la route.

L’équipe qui a réalisé le test a remarqué que le RAV4 commençait à montrer des signes de défaillance à une vitesse de 70 km/h, soit une limite inférieure à celle requise pour passer avec succès cette épreuve.

« Le comportement a été vraiment mauvais avec de fortes tendances au dérapage et pire, le système de contrôle électrique de la stabilité mettait trop de temps à intervenir », relate le magazine.

Un deuxième RAV4 a été testé lors de conditions plus clémentes, mais cela n’a rien changé aux mauvaises performances. Son comportement s’est montré imprévisible et le véhicule s’est même retrouvé sur deux roues à certains moments. Il a même réagi en rebondissant et en glissant de façon latérale.

« Le comportement du véhicule lors de l’évitement d’obstacles est dangereux et en attendant que Toyota corrige la situation, notre recommandation est de ne pas acheter ce véhicule », conclut le rapport publié par le magazine.

Toyota a répondu à ces commentaires notant que la sécurité était au coeur de ses priorités et que la compagnie y allait de tests approfondis lors des phases de développement de ses véhicules.

« Nos essais internes ont tout à fait été conformes aux standards globaux pour l’évitement d’obstacles et depuis 2016, nous avons adapté nos processus afin qu’ils reflètent les procédures utilisées par Teknikens Värld. » La compagnie explique que le RAV4 a réussi les tests requis, incluant ceux de la publication. Le fabricant conclut en donnant l’assurance à ses clients qu’ils pouvaient avoir confiance en la sécurité de ses véhicules.

Voilà une nouvelle intéressante qui porte à réflexion.

Lors de notre récent essai du RAV4, nous n’avons bien sûr pas remarqué ce genre de comportement, simplement parce qu’on ne peut pas s’exécuter comme tel sur la voie publique. Cependant, nous avons été déçus de constater que malgré la présence de la nouvelle structure TNGA (Toyota New Global Architecture) sous le véhicule, une plateforme solide, le comportement du RAV nous est apparu un peu mou. Clairement, les éléments suspenseurs sont un peu trop permissifs. Les résultats du test mené en Suède ne sont donc pas une surprise.

L’autre chose, c’est qu’il serait intéressant de savoir comment réagissent tous les autres joueurs de la catégorie. Vous pouvez être certains que nous allons nous mettre sur le dossier et vous revenir avec plus d’informations lorsque ce sera possible.