Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un calcul Zenn...

Un calcul Zenn...

Par ,

Actuellement, je regarde le prix du baril de pétrole monter et atteindre des sommets inégalés et je me désole. Et j'avoue que tout ce qui se passe dans certains pays importateurs de pétrole est passablement inquiétant. Évidemment, le prix du litre de carburant ordinaire suit la tendance et monte lui aussi. Pour l'environnement, c'est une bonne nouvelle. De fait, personne n'attend que le prix du carburant monte pour rouler plus et hausser sa consommation; si tant est, ce serait plutôt l'inverse. En principe, quand le prix du carburant monte, les gens ont un peu tendance à se terrer. Pour monsieur et madame Tout-le-monde qui essaient de joindre les deux bouts, comme moi, c'est une mauvaise nouvelle. Inutile de vous dire que je suis à l'affût de tout de qui se construira au cours des quatre prochaines années en termes de véhicules hybrides ou carrément électriques.

ZENN 2.2 2008

Personnellement, je viens tout juste de changer de véhicule. Et cette voiture à 4 cylindres de marque japonaise, une Nissan Altima 2.5 S pour être plus précis, affiche une consommation moyenne de carburant de 8,5 litres aux 100 kilomètres. Oui, je le sais ! Je ne la pousse pas beaucoup, mais quand même. En principe, je ne me considère pas comme un grand pollueur. Cependant, en pratique, j'aimerais bien réduire ma consommation de 80 à 90 %. Comment pourrais-je y arriver ? J'ai beau retourner cette idée de tous les côté dans la tête et évaluer toutes sortes de scénarios possibles, la seule façon d'y arriver, ce serait d'acheter un véhicule électrique à basse vitesse (VBV) comme la Zenn ou quelque autre véhicule du genre. Mais, la Zenn ne sera offerte aux consommateurs que dès que la loi qui régit l'utilisation de ce type de véhicule aura été amendée. Actuellement, deux provinces sur dix au Canada autorisent les VBV sur leurs routes secondaires : la Colombie Britannique et l'Ontario.

Investir... pour économiser ?
Pour les besoins de la cause, imaginons que le gouvernement du Québec a nos intérêts à coeur, d'une part, et que la loi a été amendée, d'autre part. Je peux donc me procurer une Zenn et l'utiliser sur les routes secondaires et dans les rues de ma municipalité. D'abord, partons avec cette prémisse : je parcours 24 000 kilomètres par an avec mon véhicule actuel. Si je fais abstraction des quelques longs parcours que je fais dans l'année et qui totalisent peut-être 4000 kilomètres, je fais environ 20 000 kilomètres par an avec mon véhicule en usage quotidien, soit près de 55 kilomètres par jour. Alors, je corresponds donc parfaitement à l'utilisateur type de ce genre de véhicule qui peut parcourir entre 60 et 80 kilomètres sur une charge de ses batteries. Et je suis prêt à parier que beaucoup de consommateurs ont une consommation qui ressemble étrangement à la mienne.

ZENN 2.2 2008