Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Un Salon de Québec électrisant!

Un Salon de Québec électrisant!

Par ,

Québec -- Les organisateurs du Salon de l'auto de Québec aiment innover et surprendre leurs visiteurs. Pour suivre une tendance forte du moment, ils ont choisi de permettre aux visiteurs de permettre de voir de plus près quelques véhicules à moteur électrique qui font actuellement l'actualité. Quatre véhicules qui ont été mis au point au Québec ou qui y sont réalisés avec un apport local important.


Némo... sans la baleine
Le Némo MUST HD2 est un petit utilitaire de la catégorie des véhicules à basses vitesses (VBV) conçu pour se plier aux caprices d'un 'entrepreneur ou d'une municipalité. Il possède de nombreuses qualités qui pourraient d'ailleurs en faire un incontournable : il est électrique, et donc n'émet aucun bruit, ni pollution, en plus d'être recyclable à 100% selon son constructeur.

Malgré son format compact, il a un plateau de 2,1 mètres de longueur et une charge utile est de 453 kilos. Un ensemble pour en faire un petit fourgon, avec une toile recouvrant des arceaux, est disponible.

L'autonomie du Némo peut atteindre 115 kilomètres et sa vitesse de pointe, 40 km/h. Ce qui peut engendrer un coût d'opération de 0,75 cents par jour selon le constructeur. Un véhicule idéal pour les travaux de la ferme ou dans un centre de jardinage, dans une usine ou des chantiers de construction.

Le Némo a été mis au point à Sainte-Thérèse en banlieue de Montréal, où il est assemblé.

Pas qu'une simple Mazda3
À première vue, la berline compacte présentée par la société Véhicules électriques du Québec (VEQ) pourrait passer pour une vulgaire Mazda3. Un autocollant portant la mention : « Ce véhicule est 100 % électrique » vend cependant la mèche.

La voiture modifiée par VEQ représente une alternative viable pour une utilisation quotidienne. En effet, la majorité des automobilistes ne parcourent pas plus de 40 à 50 kilomètres par jour entre la maison et leur lieu de travail. Un véhicule à moteur électrique ayant une autonomie de 100 kilomètres, comme cette Mazda3, pourrait faire l'affaire. De plus, puisqu'elle a une vitesse de pointe de 120 km/h, elle ne tombe pas dans la catégorie des VBV et, donc, n'est pas restreinte aux zones où la vitesse est limitée à 50km/h ou moins.

Les dirigeants de VEQ estiment que le coût d'un « plein » d'électricité pour cette voiture serait inférieure à 2 $ et une recharge complète nécessiterait moins de 10 heures

Une Mazda3 comme celle-ci peut être réalisée par VEQ pour environ 20 000 $. Cependant, l'entreprise peut transformer une très large palette de véhicules : des camionnettes jusqu'aux automobiles de performances.

Mazda3 100 % électrique