Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Une filière hydrogène au Québec

Une filière hydrogène au Québec

Par ,

La stratégie énergétique du gouvernement du Québec à l'horizon 2015 prévoit le développement d'une filière des carburants renouvelables, et plus particulièrement la recherche et le développement dans le domaine de l'hydrogène.

La Société E-H2, à qui le gouvernement avait confié la mission en 2001, de concert avec l'Université du Québec à Trois-Rivières, vient de présenter une demande de financement pour démarrer le Centre d'innovation des technologies de l'hydrogène (CITH2) et mettre sur pied un Plan de développement de l'hydrogène au Québec. On prévoit un financement de 31,5 M$ sur cinq ans, dont un fonds de 20 M$ pour positionner l'industrie de l'automobile dans le marché des technologies de l'hydrogène.

Actuellement au Québec, les énergies fossiles comptent pour plus de la moitié de nos besoins énergétiques. Toutefois, nous sommes en mesure de positionner l'industrie de l'hydrogène dans le créneau des transports.

Du côté des États-Unis, la loi est claire : les fabricants doivent produire et déployer au moins 100 000 véhicules à hydrogène en 2010 et 2 500 000 à l'horizon 2020. Tous les grands constructeurs, GM, Ford, DaimlerChrysler, Honda, Nissan, Toyota et Volkswagen sont prêts à fabriquer de tels véhicules à émissions zéro et supérieurs en termes de consommation aux hybrides.