Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les prix de l’essence propulsent les ventes de voitures électriques au Canada

Les ventes de voitures électriques sont en forte hausse depuis le début de l’année et cette tendance n’est pas sur le point de s’estomper Par ,

En avril et en mai, les consommateurs canadiens ont vu les prix de l’essence faire des bons aussi importants qu’insultants. Comme c’est le cas à chaque fluctuation majeure (à la hausse), on constate un effet direct sur la popularité des voitures électriques.

Les données du mois de mai et celles combinées depuis le début de l’année ne mentent pas : les gens en ont assez.

Ce qui compte ici n’est pas d’identifier le modèle le plus à la mode ou le plus performant du marché. Ces derniers sont proposés à des prix différents et ne visent pas nécessairement les mêmes clientèles. L’objectif est plutôt d’observer, à travers les statistiques, la forte tendance envers la voiture électrique.

Commençons avec la Nissan LEAF, entièrement renouvelée pour cette année. En mai, elle a vu ses ventes atteindre 906 unités pour un total de 1916 depuis le début de 2018. Les hausses par rapport à 2017 sont spectaculaires, mais l’ancien modèle était en fin de vie et générait de moins en moins d’intérêt.

Ce qui est toutefois fascinant dans son cas, c’est qu’elle vient de battre son record annuel qui était de 1375 copies en 2016. Nous ne sommes qu’en mai.

Du côté de la Chevrolet Bolt, notre Véhicule vert de l'année pour 2018 en passant, 395 modèles ont été achetés en mai contre 177 au cours de la même période en 2017, une hausse de 143 %. Depuis janvier, 1127 éditions ont élu un nouveau domicile contre 687 à pareille date l’an dernier. Dans ce cas, on parle d’une progression de 61,7 %.

Chevrolet Bolt 2018
Photo : Chevrolet
Chevrolet Bolt 2018

Chez Toyota, les gains concernant la Prius (hybride) sont de quelque 35 %, tant mensuellement qu’annuellement.

Chez Tesla, la Model S, quand même pas offerte à un prix abordable, a vu ses ventes grimper de 25 % depuis le début de l’année au pays. En mai, le résultat est le même en comparaison avec le cinquième mois de 2017.

Et si on prend le temps de regarder ce qui se produit du côté de la Chevrolet Volt, le constat est similaire alors que 731 versions ont été écoulées en mai de cette année contre 404 au cours de la période équivalente l’an passé. La hausse est de 80,9 %. Depuis le début de l’année, la Volt a été choisie par 2332 acheteurs. Ils étaient 1651 l’an dernier ; le gain est de 41,2 %.

Même BMW, avec les modèles de sa division i, boucle des transactions à un rythme inespéré.

Est-ce que les ventes essuieront un recul quand les prix de l’essence connaîtront une baisse ? C’est possible. La chose qui est cependant à retenir avec la voiture électrique, c’est que lorsqu’on y goûte, on y prend goût.

Ça, c’est une meilleure nouvelle encore.

Chevrolet Volt 2018
Photo : Chevrolet
Chevrolet Volt 2018