Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Atlas Cross Sport 2020 : l’option plus racée vient d’arriver

Chattannooga, Tennessee – C’est à son usine américaine où sont actuellement assemblés la berline Passat et le gros véhicule utilitaire sport Atlas que le constructeur Volkswagen avait convié la presse automobile au lancement du tout nouveau Atlas Cross Sport 2020. Le nom du nouveau venu vend tout de suite la mèche sur sa vocation un peu plus « sportive » que le grand frère de la famille, l’Atlas à trois rangées de sièges.

D’ailleurs, à l’occasion de ce lancement, le constructeur a confirmé que cette stratégie d’offrir deux véhicules distincts sur la même plateforme (Atlas et Atlas Cross Sport) allait s’étendre à un autre membre de la famille Volkswagen en Amérique du Nord : le Tiguan. Le constructeur a même confirmé que cet autre modèle se positionnerait plus bas dans la gamme, mais . Bref, la multiplication utilitaire n’est pas terminée chez Volkswagen.

Mais bon, revenons à ce nouveau modèle si vous le voulez bien. Petit à petit, le constructeur de Wolfsburg adapte sa gamme de véhicules utilitaires aux besoins du marché nord-américain, le penchant Cross Sport de l’Atlas qui vise clairement le créneau occupé par le Nissan Murano, le Ford Edge, le récent Honda Passport et même le Chevrolet Blazer qui est venu se joindre à la fête il n’y a pas si longtemps.

Photo : V.Aubé

Un Atlas plus court
L’Atlas Cross Sport 2020 repose sur la même architecture que l’Atlas, ce qui explique pourquoi l’empattement est identique entre les deux variantes. À l’avant, les designers ont tout de même su distinguer le penchant sportif de l’autre avec un bouclier familier, mais tout de même plus agressif. L’ensemble R-Line disponible en option ajoute quant à lui une touche additionnelle de sportivité, surtout avec les jantes de 21 pouces.

Si la portion avant de la cabine semble aussi élevée que celle de l’Atlas, ce n’est qu’une illusion, car le toit de l’Atlas Cross Sport est 2,3 pouces plus bas que sur l’Atlas tout court. Autre signe de son appartenance à la famille Atlas, le Cross Sport est aussi large que son grand frère. C’est plutôt en longueur que le Cross Sport perd au change, quoique les 2,8 pouces enlevés à l’arrière ne sont pas trop contraignants à l’intérieur, surtout à la deuxième rangée de sièges où l’espace pour les jambes est très impressionnant. C’est la beauté de ces utilitaires qui n’ont pas à composer avec une banquette d’appoint dans le coffre.   

Le nouveau modèle conserve toutefois ses arches de roues musclées qui sont surtout bien remplies par les jantes de 20 ou de 21 pouces. Notez toutefois que l’Atlas Cross Sport sera disponible avec des sabots de 18 pouces dans les livrées moins cossues. À l’arrière, le hayon est bien entendu plus prononcé avec cette inclinaison accrue, tandis que le design des feux de position n’est pas sans rappeler ceux de l’Atlas à sept passagers.

Photo : V.Aubé

Les mêmes motorisations
Sous le capot, l’Atlas Cross Sport 2020 reprend les mêmes motorisations déjà bien connues du public. Le moteur 4-cylindres turbo à injection directe de 2,0-litres de cylindrée livre toujours 235 chevaux de puissance et 258 lb-pi de couple, tandis que le V6 livre une puissance plus adéquate de 276 chevaux et un couple quasi identique à celui du 4-cylindres de 266 lb-pi. Les deux font appel à une boîte de vitesses automatique à huit rapports.

Puisqu’il s’agit d’un cousin très proche de l’Atlas, le Cross Sport offre les mêmes modes de conduite (Normal, Comfort, Sport et Custom qui permet d’ajuster les différents paramètres de la conduite à sa guise). Contrairement au marché américain, le modèle canadien sera exclusivement disponible avec le rouage intégral 4Motion, une décision qui fait du sens.

Même ambiance à l’intérieur… ou presque!
Sans surprise, l’habitacle propose le même type d’expérience que dans le modèle à trois rangées de sièges. La planche de bord adopte la même signature que celle installée à bord de l’Atlas. On note toutefois l’adoption d’un nouveau volant à la base aplatie. Comme c’est déjà le cas à bord de l’Atlas régulier, il est possible de commander deux écrans, l’un étant tactile au centre du tableau de bord et l’autre, derrière le volant, se veut très versatile avec une multitude d’affichages possibles.

Photo : V.Aubé

Volkswagen a songé aux automobilistes canadiens en équipant son nouvel utilitaire de la sellerie chauffante à l’avant d’emblée sur le modèle Trendline, en plus d’inclure les miroirs chauffants et même les conduits chauffants du liquide lave-glace. La livrée intermédiaire Comfortline a droit, quant à elle, au volant chauffant, tandis qu’au niveau supérieur Execline, les passagers de la deuxième banquette (pas celui du milieu par contre) peuvent se réchauffer le popotin également.

Si l’espace pour les occupants est tout à fait dans la bonne moyenne de la catégorie, le coffre n’est pas en reste non plus. Avec 1141 litres lorsque la banquette est en place ou 2203 litres avec les sièges repliés, l’Atlas Cross Sport 2020 a ce qu’il faut pour transporter beaucoup de matériel.

Et la sécurité alors?
Comme c’est de plus en plus la norme de nos jours, la sécurité est également importante à bord du Cross Sport. De l’avertissement de collision frontale au freinage automatique en passant par la détection des angles morts et même la détection de trafic transversale derrière le véhicule, l’Atlas Cross Sport n’est pas dépourvu. Un peu plus haut dans la gamme, un régulateur de vitesse adaptatif avec fonction d’arrêt et départ est disponible, tout comme l’assistance au stationnement. Livrables également à bord des versions plus dispendieuses, les systèmes de détection des panneaux de signalisation indiquent au conducteur les limites de vitesse du quartier, s’il s’agit d’une zone scolaire ou même s’il est interdit de dépasser à cet endroit. Quant à la détection de bouchons de circulation, elle s’assure de garder une bonne distance avec le véhicule qui le précède, en plus de garder l’Atlas entre les deux lignes de la chaussée.

Photo : V.Aubé

Assemblé à cette usine de Chattanooga au Tennessee, le nouveau Volkswagen Atlas Cross Sport 2020 va bientôt faire son entrée dans les salles de montre du continent. L’aile canadienne de Volkswagen prévoit que les premiers exemplaires du modèle seront disponibles à compter du mois de mars 2020, tandis que le prix des différentes variantes pourrait être dévoilé lors du lancement officiel du modèle au Salon de Los Angeles à la mi-novembre.

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé
Photos :Volkswagen
Photos du Volkswagen Atlas Cross Sport 2020