Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Beetle 2012 : aperçu

Volkswagen Beetle 2012 : aperçu

La coccinelle est de retour! Par ,

NEW YORK CITY, New York--La Beetle nous revient en force avec une nouvelle attitude et pleine de testostérone afin de taire une fois pour toutes ceux qui la qualifient de « char de fille » en raison de sa silhouette bombée. Dévoilée au Salon de l'auto de New York 2011 sous la musique techno-pop de Pete Wentz (en DJ improvisé), la future génération demeure quand même fidèle à ce classique, qui s'est vendu en quelque 23 millions d'exemplaires depuis plus de 70 ans.

La Beetle nous revient en force avec une nouvelle attitude et pleine de testostérone afin de taire une fois pour toutes ceux qui la qualifient de « char de fille » en raison de sa silhouette bombée. (Photo: Lesley Wimbush/Auto123.com)

Actualiser une légende si profondément enracinée dans la culture populaire s'avère bien sûr une tâche colossale et un pari risqué. « On ne change pas une voiture comme ça, par caprice », affirme le directeur du marketing de Volkswagen, Luca De Meo. Le but était de faire renaître l'esprit de la « voiture du peuple » — indestructible et abordable — et d'allumer une flamme dans le cœur des conducteurs de la même façon que la Beetle originale, tout en créant un produit mondial digne du 21e siècle.

Klaus Bischoff, directeur du design, n'a pas hésité à relever le défi qui consistait à faire table rase pour repartir en neuf. Plus longue, plus large et plus basse, la Beetle 2012 adopte une allure beaucoup plus sportive et sophistiquée. Ses racines de Porsche et un soupçon d'Audi transparaissent également.

Les lignes se veulent « plus dynamiques et sportives », l'habitacle étant reculé à l'image du design original créé par Ferdinand Porsche. Le profil a été étiré grâce à un capot allongé, à des vitres latérales moins hautes et à un empattement qui gagne 150 millimètres en longueur. En ajoutant la voie élargie, il en résulte une posture plus agressive sur la route. Notons que le diamètre des roues croît à 17, 18 et 19 pouces pour mieux remplir les arches.

La coccinelle se montre par ailleurs plus puissante que jamais. Pour la première fois de son histoire, elle offre en option un moteur TSI (turbocompressé) de 200 chevaux avec boîte DSG à double embrayage. Les amateurs — et les hommes en général — adoreront ce modèle qui bénéficie en outre d'un différentiel avant XDS à commande électronique, favorisant la tenue de route ainsi que d'un aileron arrière intégré à son coffre bulbeux.

La gamme de moteurs comprend aussi un TDI diesel propre de 2,0 litres développant 140 chevaux et un couple de 236 livres-pied de même qu'un cinq-cylindres à essence de 2,5 litres générant 170 chevaux et un couple de 177 livres-pied. Ce dernier s'accompagne d'une boîte manuelle à cinq rapports ou, en option, d'une automatique à six rapports. Les deux autres moteurs héritent d'une manuelle à six rapports et de ladite boîte DSG, elle aussi comptant six rapports.

La cabine renouvelée adopte un look beaucoup plus plaisant et « personnalisé ». (Photo: Volkswagen)