Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Volkswagen Beetle est morte ; vive le Tarek !

La grosse nouvelle de la semaine dans l’industrie automobile est sans contredit la fin de la production de la Volkswagen Beetle. On savait la chose inévitable, mais maintenant que l’événement est derrière nous, on réalise à quel point on vient d’assister à la fin d’une époque.

Oui, la Volkswagen Beetle qui nous était proposée n’avait plus rien à voir avec la version originale, mais quand même, c’est un nom iconique qui est mis au rancart ici.

À l’usine Volkswagen de Puebla, au Mexique, là où était produite la Beetle, on se prépare à partir de maintenant à accueillir un modèle replaçant. Ce dernier sera le VUS Tarek, un véhicule que l’on pourrait qualifier de petit Tiguan.

L’annonce a été faite à l’usine même par Steffen Reiche, le responsable des opérations de Volkswagen au Mexique, lors d’un événement commémoratif marquant l’assemblage de la dernière Coccinnelle. Le dirigeant a expliqué que la fabrication du Tarek se mettrait en branle l’an prochain et que les premiers exemplaires seraient commercialisés au début de l’année 2021.

Photo : Volkswagen

Scott Keogh, le chef de la direction de Volkswagen pour l’Amérique, a confirmé au magazine Automotive News que le Tarek serait vendu aux États-Unis (et chez nous aussi, on le devine), quoique ce serait sous un autre nom, pour l’instant inconnu.

Ce véhicule est présentement livrable en Chine sous l’appellation Tharu. D’une longueur de 175 pouces (445 cm), il se veut plus court de 10 pouces (25,4 cm) par rapport au Tiguan. Là-bas, il est offert avec différentes mécaniques 4-cylindres, toutes jumelées à une boîte automatique à sept rapports et double embrayage.

Le modèle qui nous sera réservé sera basé sur cette variante, mais il sera retouché pour être plus durable. « Nous allons adapter ce véhicule pour notre marché. Notre version sera plus forte et plus robuste que celle qui est proposée en Chine », a expliqué Steffen Reiche.  

Pour ce qui est des versions et des motorisations, il faudra bien sûr se montrer très patients, mais on peut déjà deviner qu’on pigera dans le catalogue d’outils de l’entreprise afin de lui trouver des organes.