Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen, BMW appellent à la prudence à propos de l’électrification

Des commentaires émis cette semaine par deux dirigeants de constructeurs automobiles mettent en lumière les difficultés de croissance liées à la transition vers des véhicules électriques et hybrides. Les deux déclarations peuvent être vues comme des appels à la prudence pour l'industrie automobile dans les prochaines années, et les deux proviennent de représentants de manufacturiers allemands.

Volkswagen : Un effondrement de l'industrie n'est pas inconcevable
Tout d’abord, Herbert Diess, directeur général de Volkswagen, a averti que les coûts associés au développement et à la commercialisation de véhicules électrifiés pourraient potentiellement conduire à un krach dans l’industrie si la transition n’était pas gérée correctement. Parlant avec la revue Süddeutsche Zeitung, il a évoqué la perte possible de 100 000 emplois si cela se produisait.

"La transformation, de sa vitesse et de son impact, est difficile à gérer. […] Une telle industrie peut s'effondrer plus rapidement que beaucoup ne le pensent."

- Herbert Diess

Ces commentaires arrivent dans le contexte des initiatives récentes du Parlement européen visant à établir des cibles de réduction des émissions. L'objectif initial était une réduction de 40% d'ici 2030, mais suite à des négociations avec l'Allemagne et son industrie automobile le Parlement a abouti à un chiffre de 35%.

Tout ça, alors même que Volkswagen continue de dire à haute voix qu’il est engagé à développer les technologies de mobilité électrique et présente des plans ambitieux pour proposer des modèles plus électrifiés. D’ailleurs, cette semaine la société a souligné son investissement de plusieurs milliards de dollars dans la technologie et a déclaré vouloir vendre 150 000 modèles électrifiés d'ici 2020 et plus d'un million d'ici 2025.

Volkswagen I.D.
Photo : Volkswagen
Volkswagen I.D.

BMW : Nos moteurs à essence ne disparaitront pas de sitôt
Pour sa part, BMW affirme que, même si l'électrification progresse, 85% de ses véhicules seront toujours équipés de moteurs à combustion en 2030. Klaus Frohlich, responsable du développement des produits chez BMW, avertit que les attentes sont irréalistes en ce qui a trait à la rapidité et à l’ampleur de la transformation des parcs de véhicules mondiaux dans les années à venir. Lors du récent Mondial de l'Automobile de Paris, il a partagé avec GoAuto les calculs de la société.

«Selon un scénario très optimiste, 30% des BMW seront des hybrides purement électriques ou rechargeables et 70%, équipés d’un moteur à combustion. Si vous supposez que, sur ces 30%, la moitié d'entre eux sont des hybrides rechargeables, j'ai 85% de mon portefeuille en 2030 avec un moteur à combustion. "

- Klaus Frohlich

On peut voir la position de Volkswagen comme une stratégie de négociation au niveau des standards d’émission que les autorités gouvernementales seront appelées à établir au cours des prochaines années, et BMW pourrait tout simplement chercher à modérer les attentes dans un domaine qui se prête à la surexcitation et à l’impatience. Et pour situer leurs points de vue dans leur contexte, ces deux constructeurs sont quand même plus actifs en matière d'électrification, en comparaison avec des marques telles que Mazda et Lexus, qui se sont à peine mis les orteils dans les eaux de l'électrification jusqu’à présent.

Quoi qu'il en soit, la prochaine décennie s'annonce tumultueux pour le secteur.