Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen effectue des tests de sécurité tout-terrain... sans conducteur

Volkswagen effectue des tests de sécurité tout-terrain... sans conducteur

Par ,

En concevant un véhicule qui peut se conduire par lui-même, les ingénieurs de Volkswagen semblent avoir pris une voie aussi étrange que fascinante.

Volkswagen Touareg tout-terrain (Photo: VAG)
En effet, le Touareg qui a lui-même fait son chemin sur un parcours tout-terrain au Motopark Oschersleben, près du quartier général de la compagnie à Wolfsburg, représente le prochain stade d'un processus continu de développement en matière de sécurité.

Il s'agissait aussi d'un pas important dans la préparation de ce véhicule «autonome» pour le Grand Challenge 2005, une course unique pour les véhicules sans pilote qui aura lieu le 8 octobre prochain.

La décision d'investir autant de temps et d'argent dans une myriade de capteurs high-tech qui tentent de reproduire les mouvements d'un humain lors de situations variées et spécifiques est vue comme une étape dans un processus déjà bien avancé dans différentes automobiles sur la planète.

Plus précisément, cette initiative s'inscrit dans un mouvement pour intégrer des «systèmes d'assistance au conducteur» dans des véhicules afin que ces derniers puissent réagir plus rapidement et plus judicieusement que les humains lors de certaines situations - ou du moins les aider à réagir plus rapidement et plus judicieusement.

Volkswagen souligne, avec raison, qu'il existe présentement sur le marché une panoplie de technologies du genre capables de «rendre nos routes plus sécuritaires».

La plus célèbre et la plus utile d'entre elles est sans aucun doute le contrôle de la stabilité ou antidérapage, offert par la plupart des compagnies automobiles sous différents noms. Le contrôle de la stabilité est précieux parce qu'il peut faire quelque chose qu'aucun conducteur dans n'importe quel véhicule de série est capable de faire: activer un seul frein à la fois afin de ramener un véhicule dérapant sous contrôle. Cela n'empêche pas toujours une voiture de perdre le contrôle, car les lois de la physique ne prennent jamais de repos, mais cette technologie a au moins le mérite de sauver un nombre incalculable de véhicules - et leurs passagers - d'accidents certains.

Puis est arrivé le régulateur de vitesse automatique, qui enregistre la position de l'automobile, du camion ou de l'autobus à l'avant et ralentit le véhicule s'il s'en approche trop. Il s'agit principalement pour l'instant d'un système d'avertissement, mais les manufacturiers automobiles perfectionneront cette technologie avec le temps, de sorte qu'elle sera en mesure d'immobiliser un véhicule sans aucune intervention du conducteur. Nul doute que ce progrès permettra de réduire de manière significative les collisions arrière. En fait, sur le plan technique, rien n'empêche les compagnies de le faire maintenant; c'est davantage une question de politique/marketing où l'on ne veut pas offenser les consommateurs qui aiment se sentir bien en contrôle lorsqu'ils se retrouvent derrière un volant.

Volkswagen Touareg tout-terrain (Photo: VAG)
Volkswagen affirme que toutes les plus récentes technologies disponibles en matière de reconnaissance et d'analyse de l'environnement d'un véhicule ont été employées dans le Touareg du Grand Challenge. «Il a été établi que ces systèmes d'assistance au conducteur, une fois combinés, reconnaissent de façon autonome le parcours et les obstacles pour ensuite diriger le véhicule», a expliqué Matthias Rabe, chef de la recherche chez Volkswagen AG.

Ce dernier ajoute que les dérivés des différents systèmes testés à Oschersleben contribueront, dans l'avenir, à améliorer le confort et la sécurité des véhicules. «Les systèmes doivent être perfectionnés au point d'être aussi bons qu'un conducteur alerte et averti. Par la suite, ils devront être conçus pour être meilleurs que le conducteur - en regardant au-delà du prochain virage et en évaluant correctement la situation», a-t-il dit.