Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Touareg 2004-2007 : occasion

Volkswagen Touareg 2004-2007 : occasion

Un Touareg usagé demeure raffiné et sécuritaire... mais aussi assoiffé Par ,

L'objectif au départ était de développer un VUS de performance aux multiples qualités dynamiques, notamment en ce qui a trait au remorquage de charges lourdes et au franchissement de terrains accidentés. Il y a quelques années, deux constructeurs allemands ont donc décidé de s'asseoir à la même table et d'accoucher d'une plateforme commune. C'est ainsi que sont nés les Porsche Cayenne et Volkswagen Touareg.

Le Volkswagen Touareg 2004-2007 s'avère une alternative plus abordable au dispendieux Porsche Cayenne.

Chaque modèle possède un équipement et des motorisations qui lui sont propres, mais le principe fondamental est le même. On retrouve dans les deux cas un système à quatre roues motrices avec boîtier de transfert, un habitacle accommodant, un châssis robuste et des prestations indéniables au quotidien.

Plus abordable, le Volkswagen Touareg de première génération a été offert au Canada de 2004 à 2007 avant d'être renouvelé (sous l'appellation Touareg 2). Ce véhicule prenait tout son sens en tant qu'alternative plus solide et plus coriace aux nombreux utilitaires multisegments basés sur une plateforme de voiture qui commençaient à inonder le marché.

Chose plutôt rare, cette approche «camion» semble avoir touché une corde sensible chez un groupe de loyaux consommateurs.

Dépendamment de l'année-modèle qui vous intéresse, le Touareg était alimenté par un V6, un V8 ou même un V10. Le premier, de 3,2 ou 3,6 litres, développait 220 ou 280 chevaux, respectivement. Le second, qui affichait une cylindrée de 4,2 litres, a vu sa puissance augmenter de 306 à 350 chevaux en cours de génération. Quant au V10 turbodiesel (TDI), c'est en faisant trembler le sol qu'il produisait au-delà de 550 livres-pied de couple.

Les propriétaires de Touareg 2004 à 2007 aiment généralement sa position de conduite surélevée, son roulement plutôt confortable, sa grande qualité, son habitacle stylisé, ses commodités haut de gamme de même que ses capacités de remorquage et de chargement appréciables.

En revanche, la hauteur d'accès s'avérait importante, certaines commandes étaient plus ou moins conviviales et le capteur de l'essuie-glace choisissait rarement la bonne vitesse de balayage. De plus, presque tous les propriétaires vous diront que les coûts à la pompe et au garage sont faramineux.

Avez-vous vraiment besoin d'un véhicule de ce gabarit et de cette force? Sinon, un utilitaire plus petit et plus léger vous permettra de sauver essence et argent. Privilégiez la boîte automatique à six rapports assortie d'un mode manuel pour gérer les passages et considérez uniquement le V8 si vous prévoyez remorquer régulièrement de lourdes charges.

Avez-vous vraiment besoin d'un véhicule de ce gabarit et de cette force?