Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Montréal 2017 : Volvo et Mazda gagnent des prix de technologie de l’AJAC

Montréal 2017 : Volvo et Mazda gagnent des prix de technologie de l’AJAC

Sécurité accrue d’une part, meilleure tenue de route de l’autre Par ,

Il y a quelques jours, au Salon de l’auto de Montréal 2017, l’Association des journalistes automobile du Canada (AJAC) a annoncé les 2 gagnants des prix de la Meilleure nouvelle technologie pour 2017.

Volvo a remporté le prix de la Meilleure nouvelle technologie de sécurité grâce à son système Pilot Assist II avec Détection des grands animaux et Protection anti-sortie de route.

« Pilot Assist II fait appel en réalité à 3 technologies de caméra et de radar pour contribuer à la sécurité des conducteurs et des passagers, a déclaré Jim Kerr, président du comité technique. Cette fonction d'assistance peut contrôler l'accélération, le freinage et la direction jusqu'à 130 km/h pour maintenir la S90 dans sa voie. Le dispositif anti-sortie de route maintient le véhicule sur la route en appliquant des forces de freinage et de direction si l'imminence d'une sortie de route est détectée. De son côté, la détection des grands animaux comme les cerfs, les orignaux et les coyotes capte leur densité dans un rayon d'environ 200 m, détermine s'ils posent un danger et prévient le conducteur; par ailleurs, advenant que ce dernier ne réagisse pas, le système freine automatiquement la voiture pour éviter une collision. »

D’autre part, le prix de la Meilleure nouvelle innovation technologique a été décerné à Mazda pour son contrôle vectoriel de force G, compris dans l'équipement de série des Mazda3 et Mazda6 2017 et bientôt intégré dans toute la gamme Mazda. Cliquez sur le lien pour une présentation détaillée du système.

« Ce qui nous a le plus impressionnés a été le côté merveilleusement astucieux du concept derrière le contrôle vectoriel de force G de Mazda, pour une technologie pouvant avoir une incidence aussi positive sur la dynamique de conduite d'un véhicule », a déclaré Marc Lachapelle, juge du comité technologique de l'AJAC. « Des idées simples, mais puissantes en matière d'ingénierie comme celle-ci expliquent comment un petit constructeur automobile indépendant comme Mazda peut sortir du lot et sont ce qui en fait une entreprise vraiment gagnante. »