Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Votre assurance

Votre assurance

Par ,

Les compagnies d’assurance, peu importe ce qu’elles assurent, cherchent toujours à convaincre leurs clients, les nouveaux et les fidèles, qu’ils obtiennent la meilleure protection pour le montant qu’ils investissent.

Vous les croyez? Alors moi, je vous jure que j’ai un carburateur que les compagnies pétrolières ont acheté afin d’éviter qu’il ne se retrouve sur le marché, car il permet d’obtenir une consommation moyenne de 1 L/100 km.

En réalité, les assureurs n’ont qu’un objectif : faire de l’argent. Les compagnies sont tributaires de leurs actionnaires (ou dans le cas des sociétés d’État, du gouvernement) et elles doivent assurer un rendement décent pour chaque dollar investi.

Assurance automobile

En termes clairs, quand votre courtier vous affirme que votre police couvre tel ou tel risque, ce peut être vrai ou non. Le seul moyen d’en avoir la certitude est d’avoir un accident. L’autre façon consiste à consulter un avocat pour obtenir une interprétation des petits caractères. Dans la plupart des cas, il existe toujours une différence entre votre compréhension du contrat et ce qu’il dit vraiment.

L’assurance automobile de non-propriétaire en est un bon exemple. Comme la plupart des polices contiennent des termes ambigus comme « comparable et du genre de », votre courtier pourrait vous déclarer que vous êtes couvert pour tout ce qui roule si vous détenez le permis requis pour le conduire.

C’est vrai, mais jusqu’à un certain point; vous pouvez avoir le droit de conduire un camion de trois tonnes, mais ce véhicule n’est pas comparable à votre auto, et ce n’est pas le genre de véhicule que vous conduisez normalement. Si vous aviez un accident avec le camion, votre compagnie pourrait refuser votre réclamation.

Il en va de même pour les motos. Même si votre permis comporte la classe requise pour en conduire une, ce n’est pas une voiture ou le même genre de véhicule. Bref, vous n’êtes pas couvert.

Lorsque vous assurez votre voiture, vous êtes évalué selon le véhicule que vous possédez, le groupe auquel vous appartenez et votre comportement dans ce groupe. Un conducteur de moins de 25 ans qui conduit une voiture sport de l’année est un bon exemple. Malgré la remise pour bonne conduite destinée aux moins de 25 ans, sa prime sera plus élevée que celle d’une femme de 45 ans qui conduit une Lexus avec un dossier de conduite similaire.

Vous pensez que c’est injuste? Les compagnies d’assurance s’empresseront de vous montrer des études d’actuariat (les actuaires sont les as de la manipulation de chiffres et réduisent chaque parcelle de donnée à une probabilité statistique) qui démontrent le taux de perte pour chaque véhicule en circulation et pour chaque groupe d’âge de conducteurs.

Le but des assureurs consiste à répartir les coûts entre un grand nombre d’assurés afin de réduire les primes au minimum, ce qui semble plutôt sensé, mais cela ne tient plus la route lorsque les mauvaises habitudes de conduite sont favorisées ou que quelqu’un fraude la compagnie.

Si vous avez l’intention d’acheter un produit d’assurance, commencez par lire les petits caractères afin d’être sûr d’avoir la couverture pour laquelle vous croyez payer. Si vous avez trouvé un agent ou un courtier en qui vous pouvez avoir confiance, soyez-lui fidèle. Magasinez de temps à autre pour vous assurer que vous faites toujours une bonne affaire et n’ayez pas peur de mettre tous vos œufs dans le même panier.

En faisant assurer tous vos biens par la même compagnie, vous pouvez vraiment économiser. Il est aussi important de payer vos primes rapidement, avant même la date d’échéance afin d’éviter toute interruption possible de la couverture.