Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Washington sur le point de prêter 528 millions à Fisker

Washington sur le point de prêter 528 millions à Fisker

Par ,

Tel que rapporté par Fisker Automotive

Washington, DC
-- Le Département de l’Énergie (DoE) annonce la finalisation d’un prêt de 528,7 millions $US à Fisker Automotive pour le développement et la production de deux gammes de véhicules hybrides rechargeables. Il s’agit de la Karma, une grande berline sport, et d’une série de modèles à vocation familiale issus du programme NINA.

Photo: Fisker

«L’histoire de Fisker en est une d’ingéniosité par une compagnie américaine, d’engagement en matière d’innovation par notre gouvernement et de persévérance par l’industrie automobile, a déclaré le vice-président Joe Biden. L’usine du site de Boxwood emploiera à nouveau des travailleurs au Delaware et elle montrera la voie à suivre pour accomplir nos futurs objectifs. Grâce au réel dévouement de cette administration, aux prêts du DoE, à la créativité des compagnies américaines et à la ténacité de nos alliés dans les États comme ceux du Delaware, nous sommes en voie de permettre à l’industrie automobile américaine de regagner son leadership mondial.»

Fisker, basée en Californie, compte produire la Karma et les modèles du programme NINA à l’usine GM de Wilmington, au Delaware, employant environ 2000 travailleurs américains. Des experts de l’industrie s’attendent aussi à ce que les fournisseurs de pièces et de services de la région augmentent leur main-d’œuvre simultanément.

Les hybrides rechargeables de Fisker seront parmi les premiers du genre à être commercialisés et ils accéléreront la mise en place d’un réseau de véhicules électriques aux États-Unis. Fisker anticipe des ventes annuelles de 115 000 unités lorsque l’usine produira à pleine capacité, soit en 2015. En combinant ce nombre avec les projections de Nissan pour la Leaf et celles de Tesla pour la Model S, les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables financés par le DoE pourraient dépasser les 300 000 unités.

Au début, Fisker se servira du prêt pour veiller au processus d’intégration de l’ingénierie à Irvine, en Californie, principalement par l’entremise de fournisseurs américains. Ici, les ingénieurs concevront les outils et l’équipement tout en développant les procédures de fabrication. La Karma doit arriver dans les salles de montre d’ici la fin de 2010.

Avec le reste du prêt, Fisker complétera l’achat et le réoutillage de l’ancienne usine GM de Wilmington en vue d’y produire la gamme de modèles NINA vers la fin de 2012.

Les voitures de Fisker sont alimentées par des moteurs électriques qui puisent leur énergie dans une batterie au lithium-ion ou, en cas de décharge, d’un moteur à essence hautement efficace. Avec une pleine charge, la Karma et les modèles du programme NINA offriront une autonomie variant entre 64 et 80 kilomètres en mode 100 % électrique et zéro émission, soit une distance supérieure à celle parcourue quotidiennement par la majorité des Américains. La batterie pourra être rechargée à la maison pendant la nuit. En recourant au moteur à essence pour réapprovisionner la batterie sur la route, l’autonomie sera prolongée à quelque 480 kilomètres.