Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WRC: La tension monte déjà entre Loeb et Ogier chez Citroën

WRC: La tension monte déjà entre Loeb et Ogier chez Citroën

Par ,

Les relations entre les Sébastien de l'écurie Citroën Racing, Loeb et Ogier, se seraient dégradées depuis le rallye du Mexique, où Loeb s'est imposé après la sortie de piste de son jeune équipier.

Olivier Quesnel, patron de l'équipe Citroën Sport, aurait demandé aux pilotes de figer leurs positions le samedi soir, Ogier occupant la première place devant Loeb. Mais ce dernier a refusé, arguant du fait qu'il s'agissait seulement du deuxième rallye de la saison.



Loeb a ajouté qu'il aurait occupé la première place lui-même s'il n'avait pas été lui-même victime d'un bris de boîte de vitesses le samedi, qui l'avait contraint à pointer en retard au départ de la spéciale n°16, et écoper de 50 secondes de pénalité.

Devant le refus de Loeb de baisser les bras, Olivier Quesnel a simplement spécifié à ses pilotes qu'ils devaient s'assurer de terminer l'épreuve. Malheureusement pour l'équipe Citroën, Sébastien Ogier craquait sous la pression de son équipier et arrachait une roue en sortant de la route lors de la première spéciale du dimanche.

Son abandon permettait à Loeb de reprendre la première place, et de décrocher la victoire.

Après avoir évolué aux côtés d'un équipier totalement acquis à sa cause (Dani Sordo, parti chez Mini cette année), Loeb doit désormais faire équipe avec un pilote rapide, et surtout ambitieux. Pour la première fois également, il ne bénéficie pas d'un traitement de faveur.

De son côté, Sébastien Ogier, qui a décroché ses premiers succès en WRC l'an passé au sein du Citroen Junior Team, semble avant tout décidé à faire « tomber » le septuple champion du monde, plutôt que d'emmagasiner de l'expérience à ses côtés, alors que Loeb devrait prendre sa retraite en 2012 ou en 2013.

« Cette année, on est vraiment deux, » a déclaré Loeb. « Il a prouvé qu'il allait aussi vite que moi, c'est vraiment la bagarre et on ne peut pas laisser filer des points gratuitement. Je ne demande pas de consigne d'équipe, mais j'ai gagné sept fois le Championnat et je suis payé pour gagner. Au Portugal, je ne lui demanderai pas de me faire des cadeaux. »

Photo: Citroën Racing