Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

WTCC: Un plateau amoindri ce week-end au Brésil

WTCC: Un plateau amoindri ce week-end au Brésil

Par ,

Le circuit de Curitiba accueille dimanche les deux premières manches du Championnat du monde de Supertourisme WTCC. Avec Chevrolet et BMW face à face, et des Seat privées en embuscade.

Le plateau du WTCC est moins étoffé que l’an passé à pareille époque, puisque deux équipes officielles manqueront à l’appel à Curitiba. Seat, qui engageait pas moins de cinq Leon Tdi l’an passé, a en effet décidé de retirer son engagement officiel dans la discipline.

L’équipe Lada, loin de jouer les premiers rôles en 2009, alignait tout de même trois Priora en 2009. Mais la marque russe a annoncé qu’elle ferait l’impasse sur les deux premières étapes du calendrier (Brésil et Mexique).

Mais il se dit que le constructeur automobile russe pourrait stopper totalement son programme dans la série, d’autant que Lada vient de s’unir à Renault F1. On voit mal en effet Lada mener de front les deux projets.

BMW est toujours là, mais a considérablement réduit son effectif. Après avoir aligné cinq 320si l’an passé, le constructeur bavarois ne comptera plus que sur Augusto Farfus et Andy Priaulx pour défendre ses couleurs.

La formation la plus solide reste ainsi Chevrolet, puisque l’on retrouvera, comme l’an passé, trois Cruze au départ. Changement notable : Nicola Larini a quitté la série, et a été remplacé par le Français Yvan Muller, champion du monde 2008, et deuxième en 2007 et 2009.

Mais les privés auront leur mot à dire. Surtout la formation Sunred, depuis longtemps fidèle à Seat, et qui bénéficiera cette année de l’appui technique des espagnols, et alignera quatre Leon Tdi, dont deux pour deux anciens pilotes officiels : Tiago Monteiro et surtout Gabriele Tarquini, le champion du monde en titre, qui pourrait jouer le trouble fête.

Les Leon Tdi, Chevrolet Lacetti et BMW 320si constitueront l’effectif des privés.

Il s’agira-là d’une année de transition pour le WTCC, qui fera peau neuve en 2011 avec l’arrivée d’un moteur unique (WTCC et WRC), et qui devrait engendrer l’arrivée de nouvelles marques dans la discipline.