Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Malibu 2016 : premières impressions

Chevrolet Malibu 2016 : premières impressions

Maintenant une digne concurrente Par ,

Victoria, Colombie-Britannique ― Malgré une 8e génération âgée de seulement 3 ans, Chevrolet a décidé de repartir en neuf avec sa berline intermédiaire. La Malibu 2016 marque effectivement l’arrivée d’une 9e génération complètement repensée.

« La Chevrolet Malibu 2016 est une voiture inattendue qui offre un équipement et un rapport qualité/prix inattendus », affirme le directeur de Chevrolet Canada, Shane Peever.

Voilà une drôle de déclaration. En lisant entre les lignes, on comprend que la compagnie reconnaît que son produit n’était pas à la hauteur, sinon pourquoi qualifierait-on la Malibu de « voiture inattendue »?
 
De plus en plus de gens se tournent vers les multisegments, mais le créneau des berlines intermédiaires continue de foisonner avec plus de 100 000 unités vendues au Canada par année. Or, depuis quelque temps, la Chevrolet Malibu se faisait tasser par les Toyota Camry, Honda Accord, Ford Fusion et Hyundai Sonata dans l’esprit des consommateurs. 

Un design audacieux et agressif

Afin de jouer les trouble-fêtes dans un segment de marché très concurrentiel où évoluent plusieurs gros canons, un changement drastique devait se produire. Comme c’est souvent le cas, le design est passé en premier. 

Au cours des dernières années, la Malibu a commencé à adopter une forme plus élégante; pour 2016, elle ressemble étrangement à un coupé. Ses lignes fuyantes et courbées dissimulent le fait qu’elle a gagné environ 5,8 centimètres en longueur, 10 centimètres d’empattement et 3,3 centimètres au niveau des jambes à l’arrière. 

La Chevrolet Malibu 2016 a peut-être pris de l’expansion, mais son devant a été abaissé pour lui donner une allure plus trapue et plus agressive. Vue de l’avant, elle n’a pas l’air d’une Malibu tellement sa posture est large, sans oublier la calandre amincie, les blocs optiques à DEL redessinés et les feux antibrouillard modernisés en forme de C. Les lignes de relief sur la carrosserie rehaussent son caractère sportif et complètent bien le toit arqué qui présente une belle pente à l’arrière. 

Le gabarit accru et le poids réduit de la Malibu s’expliquent en grande partie par une toute nouvelle plateforme de voiture intermédiaire. Des matériaux légers, principalement de l’aluminium, ont beaucoup aidé à lui faire perdre 136 kilos (300 livres) par rapport à 2015. 

Une gamme de moteurs plus intéressante
 
Trois moteurs sont disponibles avec la Chevrolet Malibu 2016 : un 4-cylindres turbocompressé de 1,5 litre qui développe 163 chevaux, un 4-cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui génère 250 chevaux ainsi qu’une technologie hybride à l’image des Camry, Fusion et Sonata.

La Malibu Hybride est actuellement en production avec un système à 2 moteurs dérivé de la Chevrolet Volt, mais nous n’avons malheureusement pas pu la tester à Victoria. En revanche, nous avons essayé chacun des 2 moteurs à essence.

La journée a débuté par une Malibu Premier de 2,0 litres jumelée à une nouvelle boîte automatique à 8 rapports ― une première chez General Motors pour une berline à traction. Elle impressionne avec ses élans rapides et convaincants, assortis de changements de rapport étonnamment fluides. La diète qu’a subie la voiture se fait bien sentir sur les routes sinueuses. Malgré sa taille généreuse, la Chevrolet Malibu 2016 accélère sans hésiter, que l’on soit sur l’autoroute ou en train de dépasser au centre-ville. 

Ensuite, j’ai pris place dans une Malibu LT de 1,5 litre (qui sera plus populaire auprès des acheteurs) accompagnée d’une boîte automatique à 6 rapports. Oui, la puissance a diminué de 30 chevaux par rapport à la génération sortante, mais l’emploi de matériaux légers compense tellement bien qu’on ne le remarque presque pas.

Pour être parfaitement honnête avec vous, troquer le gros moteur pour le plus petit n’a pas du tout freiné mon enthousiasme. En fait, j’ai trouvé que ce dernier avait beaucoup de fougue grâce à ses 184 livres-pied de couple. Les sprints s’avèrent agréables et décontractés, sans qu’on ait besoin d’une plus grande intervention du turbo. La conduite de cette Malibu est suffisamment dynamique, silencieuse et douce sur les routes endommagées pour ne pas justifier le supplément de 7 000 $ qu’exige le moteur turbo de 2,0 litres. En outre, ses 6 rapports sont bien assez, à moins que vous soyez un maniaque de vitesse. Dans l’affirmative, pourquoi envisagez-vous d’acheter une Malibu?

Dans un cas comme dans l’autre, la direction m’a paru franche et docile. En version de 2,0 litres, elle semble être un peu plus lourde, ce qui me plaît beaucoup, mais celle de base fait le travail sans qu’on doive corriger le tir à tout bout de champ.

En ce qui concerne la consommation d’essence, j’ai enregistré une moyenne de 7,5 L/100 km avec le moteur de 1,5 litre et de 8,1 L/100 km avec celui de 2,0 litres, et ce, en passant la majeure partie de mon temps sur l’autoroute. Ces chiffres m’impressionnent compte tenu du gabarit de la voiture; ils sont comparables, voire meilleurs que ceux de quelques concurrentes réputées. 

Une grande emphase sur la technologie

Tel que mentionné plus haut, l’empattement de la Chevrolet Malibu 2016 a été allongé. L’un des principaux objectifs était bien sûr d’accroître l’espace intérieur, surtout aux places arrière. Mission accomplie, car on retrouve un dégagement abondant pour la tête et les jambes aux 2 rangées. À l’avant, on a aussi droit à de nouveaux cadrans et à un tableau de bord garni de cuir doux au milieu duquel réside le système d’infodivertissement MyLink de 7 ou 8 pouces (selon la version).

Cela dit, le plus gros attrait dans la nouvelle Malibu, c’est la technologie. Comme presque tous les véhicules récents de GM, elle offre une connexion OnStar 4G LTE avec accès à Internet sans fil et permet d’intégrer tant Apple CarPlay qu’Android Auto pour que l’écran central affiche les mêmes applications que sur notre téléphone intelligent. 

Il y a plus, chers amis. La Malibu 2016 propose un plateau de recharge sans fil pour téléphone qui utilise une partie de l’air conditionné afin d’éviter la surchauffe de l’appareil. Par ailleurs, la tranquillité d’esprit est bonifiée par l’assistance OnStar, une nouvelle technologie qui permet de surveiller les actions de votre ado au volant de même qu’une myriade de systèmes de sécurité évolués tels que le freinage automatique en marche avant à basse vitesse, la détection de piétons et l’aide au maintien sur la voie.

Verdict

Vendue à partir de 21 745 $, la Chevrolet Malibu 2016 devrait attirer plus de gens chez les concessionnaires, mais ne manquez surtout pas les versions de milieu de gamme LS et LT, qui coûtent à peine plus de 24 000 $. La nouvelle Malibu est déjà en vente et sur le chemin de la gloire, ayant passé de la 8e à la 2e position dans la catégorie en à peine plus de 2 mois.

Beaucoup de progrès a été réalisé en un an grâce à une refonte exhaustive allant du design à l’ingénierie, du confort à la technologie. Chevrolet a travaillé fort pour que la Malibu passe de la vente de flotte à la vente au détail. On dirait bien que ça porte fruit. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Chevrolet Malibu 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Chevrolet Malibu 2016
Chevrolet Malibu 2016
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :Chevrolet
Photos de la Chevrolet Malibu 2016