Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Hyundai Veloster 2019 : premier contact

Plus de puissance et plus de confort pour la petite marginale Par ,

L’univers agréable de la petite voiture à hayon fond comme neige au soleil. Avec Ford, qui a décidé d’écarter du revers de la main ses Fiesta et Focus, et Chevrolet, qui cesse la production de la Sonic, sans compter Honda qui refuse d’accoler un écusson Si à la version 5-portes de sa Civic, quiconque souhaite transporter un peu de matériel et faire un peu de slalom sur un circuit le week-end se retrouve vis-à-vis une offre passablement réduite.

À travers ce vide naissant se faufile la Hyundai Veloster 2019, proposée avec une sauce traditionnelle ou agrémentée d’une bonne dose de Tabasco pour ceux qui aiment les choses un peu plus pimentées. Cette dernière vise à renforcer la position de celles qui se veulent capables de faire symbiose avec leur conducteur lorsque celui-ci ressent l’envie d’écraser l’accélérateur à la vue d’une brèche qui se crée devant lui.

Guerre asymétrique

Réglons une chose de suite : oui, l’édition 2019 de la Veloster redessinée conserve son approche signature à trois portes. Et on ne parle pas ici du hayon comme de la troisième. Plutôt, on retrouve une longue portière côté conducteur, puis deux plus petites côté passager. La poignée de celle donnant accès à l’arrière est toujours intégrée au pilier, question d’offrir une fois de plus l’illusion d’être en présence d’un coupé.

Il s’agit d’une approche unique en matière de design, c’est le moins que l’on puisse dire, mais ce n’est pas seulement pour faire tourner les têtes. En fait, ça rend l’accès aux deux baquets moulés à l’arrière beaucoup plus facile, à condition que le fait d’enjamber la console de plastique qui sépare les deux places ne vous importune pas trop.

Et, en vérité, le niveau de confort est étonnant à cet endroit, surtout qu’on a un peu plus d’espace pour la tête cette année, malgré le fait que la hauteur et la longueur de la voiture soient pratiquement identiques à celles de l’ancien modèle. Il y a aussi beaucoup d’espace pour le chargement et avec un minimum de 563 litres de volume à votre disponibilité, vous vous retrouvez avec une voiture à hayon qui en offre plus que bien des VUS plus gros et plus chers.  

Plus de puissance

En parlant de capacités, celles de la mécanique de base livrée avec la Veloster ont été augmentées afin que celle-ci puisse affronter ses rivales les plus abordables avec plus de confiance. Un nouveau moteur 4-cylindres de 2 litres s’ajoute au modèle en 2019 et fait passer la puissance de la version d’entrée de gamme à 147 chevaux, un gain de 15 par rapport à l’ancienne proposition. Le couple grimpe quant à lui à 132 livres-pieds. Pour ce qui est de l’économie d’essence, Hyundai nous annonce une cote combinée avoisinant les 7,8 litres aux 100 kilomètres.  

Pour mon essai de la nouvelle Veloster à travers les vallons et les terres d’élevage qui ceinturent la ville d’Austin, au Texas, on m’a dirigé vers la variante performante du bolide, cette fois équipée d’un 4-cylindres turbo de 1,6 litre (aucune version de base n’était à notre disposition). Sur papier, ce dernier est essentiellement identique à celui qui servait le modèle d’ancienne génération en matière de puissance à 201 chevaux et 195 livres-pieds de couple. La différence, c’est que maintenant, le turbo peut profiter d’un petit apport supplémentaire sur de courts intervalles, ce qui fait passer le couple à 202 livres-pieds. Au chapitre de la consommation, la cote combinée est la même qu’avec le moteur de base.

Sortir du lot

Encore que les chiffres avancés sur papier peuvent paraître importants lorsqu’on compare la nouvelle version de la Veloster turbo à l’ancienne, c’est surtout l’ensemble du travail des organes mécaniques qui a été soigneusement amélioré. Par exemple, l’hésitation qui accompagnait les changements de rapports à haut régime avec la boîte manuelle à six vitesses (offerte sur toutes les variantes) est disparue. En lieu et place, on sent un effort unifié des composantes qui fait qu’on a désormais du plaisir à explorer les hautes sphères de la plage de puissance. La sensation aux changements de rapports, elle aussi, a été adoucie au point d’être parfaite. Quant à la course de l’embrayage et la recherche du point de friction, le tout est prévisible et facile à moduler.

C’est en fait le jour et la nuit entre cette Veloster turbo et sa devancière.

Et cette transformation s’accompagne d’une autre qui laisse place à une suspension arrière multibras plus agile et à un châssis plus raffiné. L’aspect silencieux et posé de l’ensemble m’a impressionné, et ce, même lorsque le bitume texan cédait sa place à des sentiers poussiéreux servant au transport de troupeaux de bétail. Ça ne devrait pas être une surprise, en vérité, puisque la plateforme de la Veloster est grandement empruntée à celle de la tout aussi compétente Hyundai Elantra GT, une proposition à hayon du créneau supérieur qui est livrable avec un cocktail d’épices faisant aussi d’elle une sportive intéressante.

Une Veloster pour tous les goûts… et budgets

La Veloster turbo est livrable avec un ensemble de performance qui inclut des pneus Michelin Pilot Sport 4 hyper adhérents. C’est LE modèle qui va capter l’attention des passionnés et les inciter à cracher les 500 $ supplémentaires en regard du prix de la version turbo offerte à 25 899 $. Ceux à la recherche de plus de commodités peuvent opter pour la livrée Turbo Tech. À 28 899 $, elle reçoit en plus le dispositif d’affichage tête haute, un écran multimédia de plus grande dimension et une chaîne audio plus puissante. L’ensemble de performance peut aussi lui être ajouté, mais seulement lorsqu’elle est équipée de la transmission manuelle. Une boîte mécanique robotisée à sept vitesses et double embrayage est également proposée avec cette mouture. Avec la livrée de base, une transmission automatique traditionnelle à six rapports est livrable.

Bien que je ne l’aie pas encore conduit, il m’est difficile d’aller à l’encontre de la version de base de la Hyundai Veloster et son prix de 20 999 $. Avec les sièges avant et le volant chauffant de série, de même que les applications Apple CarPlay et Android Auto offertes sans supplément, il est évident que les acheteurs au budget plus limité vont trouver quantité d’éléments attrayants à propos de cette voiture à hayon pratique, abordable et dotée d’un style unique. Et pour ceux à la recherche d’un petit extra capable de faire couler l’adrénaline dans leurs veines, la version 2019 de la Hyundai Veloster turbo répond à presque toutes les critiques qui avaient été soulevées à son endroit dans le passé. Elle se veut plus raffinée et propose un agrément de conduite supérieur qui fait qu’on peut désormais glisser son nom dans une conversation concernant ses rivales.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Hyundai Veloster 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Hyundai Veloster 2019
hyundai veloster 2019
Hyundai Veloster 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :B.Hunting
Photos du nouveau Hyundai Veloster 2019