Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Acura ZDX SH-AWD TECH 2012 : essai routier

Acura ZDX SH-AWD TECH 2012 : essai routier

Votre égo mis à l'épreuve Par ,

Je ne juge jamais un livre à sa couverture, surtout lorsqu’il s’agit d’automobiles. Tous les goûts sont dans la nature, toutefois, après avoir passé une semaine à bord de l’Acura ZDX 2012, je n’arrive toujours pas à discerner le public cible pour ce véhicule.

Ce n’est pas vraiment un VUS, et ce n’est définitivement pas une voiture. Appelons-le un véhicule multisegment, puisque le terme est très large. Et malgré qu’Acura nous dit que le ZDX plaira aux couples dans la quarantaine avec un train de vie actif et dont les enfants ont quitté la maison familiale, qui veulent quelque chose de sportif avec la polyvalence de places arrière et de quatre portes, je me gratte encore la tête au point de souffrir de calvitie.

Pour 54 990 $, l’acheteur d’un véhicule de luxe s’attend normalement à être remarqué, admiré et même envié par ses voisins et les étrangers qui croiseront son chemin. Ce n’est pas ce qui est arrivé avec l’Acura ZDX.

Oui, il possède de belles qualités et s’avère autant un Acura que le reste de la gamme de produits. Essayons de ne se limiter qu’à la couverture.

V6 rugissant
L’Acura ZDX 2012 partage sa mécanique avec l’Acura MDX 2012, signifiant un V6 de 3,7 L développant 300 chevaux et un couple de 270 lb-pi ainsi qu’une boîte automatique à 6 rapports avec sélecteurs au volant. Le pied au plancher, le ZDX atteint les 100 km/h en 6,6 secondes et boucle le quart de mille en 14,7 secondes à 153 km/h.

Il est donc rapide, quoiqu’on sente chacun des 2 016 kilos (4 444 lb) constituant le poids à vide de l’Acura ZDX Tech, ou environ une soixantaine de kilos de moins que le MDX à sept passagers. Le moteur devient plus nerveux lorsqu’on pousse le levier en position « S ». Comme alternative plus sportive au VUS ou multisegment conventionnel, le ZDX n’est pas des plus dynamiques.

Notre moyenne de consommation était, et on s’y attendait, 13 L/100km. De plus, l’essence super sans plomb est exigée.

Attention à la tête
Un aspect particulier de l’Acura ZDX 2012 Tech c’est qu’il offre de l’espace digne d’une voiture sport sans en être une. Le plancher est haut et les sièges sont bas, alors les passagers avant s’assoient avec leurs jambes en position horizontale. Embarquer est facile, mais débarquer est plus compliqué sans se frotter les pantalons sur les massifs seuils de porte. Il n’y a pas grand espace pour la tête non plus et la visibilité arrière est limitée par le hayon coupé en deux et les larges piliers arrière.

Les poignées de porte camouflées ont eu raison de mes enfants : pour grimper à bord, ils ont ouvert les portes avant et ont commencé à incliner les dossiers comme j’arrivais pour leur faire réaliser qu’ils avaient leurs propres portières. De loin, le ZDX a effectivement l’air d’un coupé, quoique je ne voie pas le but ultime de cacher les portes arrière.

Et lorsqu’on ouvre les portes en question, on se rend compte assez rapidement que le ZDX n’offre pas beaucoup d’espace à l’arrière. Le plancher surélevé signifie qu’on doit s’asseoir avec les genoux bien hauts, et on aura de la difficulté à glisser nos pieds sous les sièges avant. Au moins les occupants arrière bénéficient de coussins chauffants, bien qu’Acura ait opté pour des commutateurs à bascule pour les activer, alors on oubliera de les éteindre avant de débarquer.

Quant à l’espace cargo, on obtient 779 litres de volume dans l’Acura ZDX 2012, ce qui comprend un compartiment sous le plancher assez gros pour y insérer mon sac à dos. En rabattant le siège arrière, on obtient jusqu’à 1 623 litres d’espace. Cependant, il n’y a pas de cache-bagages pour dissimuler les objets de valeur, visibles à travers les glaces teintées.

Malgré le manque d’espace intérieur, ce que j’aime le plus de l’Acura ZDX 2012 c’est la qualité de la finition de l’habitacle. Le design du tableau de bord tout en courbes est garni de cuir cousu, alors que l’apparence générale est extrêmement appréciable. La conduite raffinée et l’excellente sonorité de la chaîne ambiophonique sont également des bons points positifs.

Et votre égo?
En attente aux feux de circulation, je jetais un coup d’œil dans le rétroviseur et j’apercevais les occupants dans la voiture derrière me pointer du doigt et rire de bon cœur. Même des enfants marchant dans la rue étaient amusés, et non impressionnés, par le ZDX. L’égo d’un acheteur de véhicule de luxe sera-t-il mis à l’épreuve? Je ne me sentais pas du tout admiré.

Généralement, on tente de catégoriser et de comparer notre véhicule à l’essai, et c’est pourquoi on a tant de difficulté à ne pas le faire avec l’Acura ZDX 2012. On peut le considérer comme un rival à l’Infiniti FX et au Range Rover Evoque, et comme une alternative moins dispendieuse au BMW X6 – tous un peu différents de la norme.

J’aime les véhicules qui osent se distinguer. Toutefois, dans ce cas-ci, je crois qu’Acura a poussé l’audace un peu trop loin dans le but de créer un produit unique. On ne peut être admiré et envié lorsqu’on se fait constamment demander : « kossé ça? ». En revanche, on se fera assurément remarquer.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Acura ZDX 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Acura ZDX SH-AWD TECH 2012
    Acura ZDX SH-AWD TECH 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article