Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi A3 2.0 T 2008 : essai routier

Audi A3 2.0 T 2008 : essai routier

Une concurrente sérieuse aux BMW de Série 3 Par ,

Une concurrente sérieuse aux BMW de Série 3

Audi a retouché son A3 pour en faire une berline sportive des plus intéressantes. Si elle semble petite de l'extérieur, elle offre amplement de place à l'avant et à l'arrière pour quatre passagers et, même, cinq à l'occasion. Sa tenue de route et sa puissance satisferont le pilote en nous, tout comme les conducteurs épris de conduite de qualité.

Pour le citadin qui prend le grand air les week-ends ou pour la personne qui souhaite une voiture aux grandes qualités routières mais dans un format plus petit, l'A3 constitue une voiture à envisager sérieusement.

La couleur de sa carrosserie joue un grand rôle sur la façon dont elle est perçue.

Jolie et pratique

Cette beauté en blanc me fait craquer, alors que, revêtue de gris, elle perd son charme. Sa calandre la fait passer pour une grande dame aux airs sportifs. On ne la nargue pas impunément. Elle peut rugir. Les feux de freinage intègrent des feux de position à diodes électroluminescentes qui donnent l'impression que le véhicule est plus large.

Les quatre portières et le hayon confèrent à l'A3 un aspect pratique important. Elle peut accueillir jusqu à cinq passagers et vous permettre de faire les courses ou encore d'aller faire du ski, selon les besoins du moment. Cette polyvalence en fait une métropolitaine très intéressante. Le seuil du coffre, d'une bonne largeur, permet de charger les sacs et les bagages sans trop d'effort. Comme le dossier des sièges arrière est rabattable, on peut compter sur une grande souplesse au chapitre du chargement. On note également une passe à skis dans le dossier du siège arrière.

L'angle d'ouverture des portières facilite l'accès à l'avant. L'habitacle n'offre rien de tape-à-l'oeil; il se révèle classique, mais possède une touche de modernisme agréable. Au toucher, on note la bonne qualité du cuir des sièges. Le conducteur trouve une bonne position de conduite grâce au dessin du siège et à l'ergonomie des commandes. J'ai bien apprécié le fait qu'on ait ajouté un compteur de vitesse numérique.

La visibilité, bonne à l'avant grâce à un pilier A étroit, se révèle plus gênante sur le côté en raison du pilier B proéminent. Les rétroviseurs deviennent essentiels pour contrecarrer les angles morts latéraux.

Une attention particulière a été portée à la finition de l'habitacle.