Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de l’Audi A7 2019 : une surprise sur toute la ligne

Auto 123 met à l’essai la berline Audi A7 2019

Le constructeur Audi n’est pas à l’origine du concept de berline-coupé — une invention créée de toutes pièces par Mercedes-Benz avec sa CLS —, mais en revanche, on doit à la marque d’Ingolstadt cette appellation Sportback, un terme qui ajoute un hayon à l’équation dans cette catégorie de berlines stylisées au possible. 

D’ailleurs, l’Audi A7, remaniée pour l’année modèle 2019, reprend là où elle a laissé il y a quelques mois à peine avec une silhouette épurée, un habitacle raffiné et même un comportement routier à faire rougir une Audi A8 ; j’exagère à peine !

Et même si les consommateurs n’en ont que pour les VUS de nos jours, cette option « pratico-pratique » démontre qu’il est encore possible de se déplacer dans le plus grand confort avec une garde au sol moins élevée que celle des véhicules de la gamme Q (Q3, Q5, Q7 et Q8). J’ai même pu le découvrir en effectuant une petite virée dans un magasin de meubles d’origine suédoise… avec des boîtes hors normes ! Portrait d’une prestigieuse berline à cinq portes qui n’a absolument rien à envier à la mode utilitaire. 

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : V.Aubé

Plus mature
Fidèle à son habitude, la division canadienne du constructeur allemand m’avait fourni une Audi A7 des plus discrètes avec cette coloration gris Daytona à l’extérieur, pour mieux se fondre dans la jungle urbaine. Contrairement au Q8 essayé une semaine plus tôt, l’A7 n’a pas suscité autant d’intérêt auprès des gens croisés sur la route, peut-être parce que cette jolie dame circule sur nos routes depuis plusieurs années déjà, surtout avec une coloration aussi « fantôme ». Pourtant, équipée de ces jantes optionnelles de 21 pouces, l’A7 ne manque vraiment pas de charme. 

Je ne ferais pas mon travail si j’oubliais de mentionner les superbes feux de position aux quatre coins de la voiture. Ceux-ci qui impressionnent surtout par l’animation dynamique des clignotants aux diodes électroluminescentes, du bonbon pour les autres automobilistes. Du reste, la nouvelle A7 respecte la philosophie du premier modèle avec des arêtes plus affûtées tout de même et une fenestration qui se termine en pointe vers l’arrière.

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

Un V6 suralimenté, c’est tout ce que ça prend !
Contrairement au lourd et imposant Q8 mis à l’épreuve quelques jours avant, l’Audi A7 se présente comme une option résolument plus agréable à conduire à cause justement de son groupe motopropulseur. Pourtant, dans le Q8, cette combinaison peinait à déplacer le gros utilitaire. C’est tout le contraire avec la berline cinq portes. 

Le V6 suralimenté de 3 litres de cylindrée développe une puissance adéquate de 335 chevaux et un couple encore mieux adapté à la mission de cette voiture, soit 369 livres-pieds. La boîte automatique à huit rapports qui se retrouve à bord de la plupart des véhicules de marque reprend du service ici aussi, tandis que le rouage intégral quattro est de mise à bord d’une grande routière comme l’A7. 

Munie de la suspension adaptative (une option de 2400 $) qui ajuste le rebond selon l’humeur du conducteur, et du groupe Dynamique (2550 $) qui intègre un différentiel sport au système quattro, en plus de la direction aux quatre roues, cette A7 n’a peut-être pas le prestige des versions S7 ou RS 7, mais en matière de tenue de route, cette livrée moins sportive a tout ce qu’il faut pour offrir une adhérence irréprochable, et ce, à l’année.

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

Agréable à l’intérieur
Ici, aucune surprise ; l’Audi A7 Sportback propose un habitacle où il fait bon passer quelques heures sans s’arrêter. Les sièges de la première rangée sont équipés du système de massage intégré, mais également de la sellerie chauffante ou ventilée. Qui plus est, ceux-ci sont très confortables, offrant juste assez de support pour les portions plus torsadées de la route. On peut affirmer la même chose à propos de la deuxième rangée. Là, l’espace pour les jambes s’avère adéquat, un qualificatif qui ne s’applique pas nécessairement à l’espace pour la tête, toutefois. Disons seulement que les personnes de grande taille vont trouver le temps long à bord de l’A7. 

Parlant de banquette, celle-ci se replie vers l’avant pour le chargement d’objets plus longs, mais cette dernière ne forme pas un plancher plat avec celui du coffre. En revanche, ce dernier est très logeable, tellement en fait que je me pose encore la question à savoir pourquoi les VUS sont si populaires quand une berline aussi polyvalente comme l’Audi A7 existe. Une question de garde au sol, sans doute !

Donc l’environnement des passagers est accueillant, mais qu’en est-il du poste de pilotage ? C’est un peu le même constat. La berline adopte une approche dénudée par rapport à l’ancienne livrée à cause de ces trois écrans (un derrière le volant et les deux autres superposés au centre de la planche de bord).

Photo : V.Aubé

Je dois l’admettre, plus j’utilise ceux-ci, plus je trouve que l’infodivertissement du groupe Volkswagen est dans le peloton de tête de l’industrie. 

La position de conduite est évidemment très facile à trouver grâce aux nombreux ajustements du siège électrique et de la colonne de direction. 

Au volant
Ce qui ressort de cet essai estival, c’est que l’Audi A7 est une formidable grande routière. Confortable au possible, agile comme une A4, douce à l’accélération, la cinq portes respecte à la lettre ce que doit être une limousine allemande. La direction est légère, mais donne quand même un minimum d’informations au conducteur. Le freinage est quant à lui bien dosé et juste assez mordant. 

Je dois l’avouer, le premier virage abordé à vive allure m’a complètement jeté par terre. Je me suis arrêté quelques instants plus tard dans un stationnement en prenant soin de regarder les roues arrière qui — voilà qui explique tout — pointaient dans l’angle opposé des roues avant. Ce n’est donc pas surprenant d’avoir l’impression de conduire une voiture équipée de pneus en velcro.

Photo : V.Aubé
Photo : V.Aubé

Malheureusement, je crois que l’épaisseur des vitres latérales n’est pas suffisante pour atténuer les bruits de la circulation ou même le frottement des pneus sur la route. À titre de comparaison, une semaine auparavant, l’Audi Q8 était équipé de fenêtres doubles qui transformaient l’habitacle en un cocon silencieux. 

Certes, cette critique en est une à moitié puisque l’A7 est déjà à la base une voiture très silencieuse, mais avec ces sons de l’extérieur, le V6 peine à se faire entendre. D’un point de vue personnel, j’en aimerais plus de sa part, mais bon, cette mission est réservée aux livrées sportives, j’imagine !

Le mot de la fin
Dotée d’une silhouette très moderne, l’Audi A7 2019 n’est pas la voiture la plus extravertie sur la route. Au risque de me répéter, la couleur du modèle d’essai efface carrément la voiture. Pourtant, il s’agit d’une des belles créations de la marque aux quatre anneaux, et je ne parle pas seulement du design ici. L’expérience de conduite est juste assez sportive pour tomber sous le charme de cette version qui n’a pas droit à un S ou même aux lettres RS.

Photo : V.Aubé

Et puis il y a ce coffre caverneux qui peut même avaler un petit meuble… lorsque les enfants sont à la garderie, bien entendu. L’Audi A7 2019 est aussi logeable qu’un VUS, mais plus amusante à conduire sur la route. Non, j’ai beau chercher, je ne comprends toujours pas cette mode « utilitaire ».

La concurrence principale

BMW Série 6 Gran Coupé
Mercedes-Benz CLS Coupé

 

Consultez notre inventaire de véhicules Audi A7 d'occasion disponibles dans votre région du Canada

Photo : V.Aubé

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi A7 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Audi A7 2019
audi a7 2019
Audi A7 2019
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :V.Aubé
Photos de l'Audi A7 2019