Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Audi Q5 2018 : premières impressions

Audi Q5 2018 : premières impressions

Aller à la guerre en habit de gala Par ,

LOS CABOS, Mexique. Il y a 15 ans, je n’aurais jamais imaginé que les Allemands allaient un jour dominer autant le créneau des utilitaires de luxe. C’est encore plus vrai dans le cas d’Audi. 

C’est pour l’année-modèle 2007 que la marque aux anneaux a sauté dans l’arène des VUS avec son Q7, suivi à peu près 2 ans plus tard par le Q5. Elle n’a jamais regardé en arrière par la suite. En fait, le succès instantané qu’a connu Audi a certainement dû en surprendre plusieurs dans les bureaux d’Ingolstadt. Le Q5 est vite devenu non seulement le modèle le plus vendu de sa catégorie dans plusieurs pays du monde, mais aussi le modèle le plus populaire d’Audi, devançant la berline A4.

Les utilitaires compacts de luxe se livrent présentement une chaude lutte; pensons aux BMW X3 et Mercedes-Benz GLC. Ces produits ont maintenant plus de poids et d’importance dans le marché que les Série 3 et Classe C, respectivement. Si le GLC n’est que le 4e véhicule le plus vendu de Mercedes au Canada en ce moment, c’est simplement parce que la production ne suffit pas à la demande.

Nouvelle génération
Il va sans dire que cette catégorie pèse lourd dans les résultats financiers des marques de luxe. Voilà pourquoi le lancement de l’Audi Q5 2018 est un si gros événement. Comme elle l’a fait pour la berline A4 2017, Audi a conservé tout ce qui était bon dans l’ancienne génération du Q5 et corrigé les autres éléments qui laissaient à désirer.

On se retrouve ainsi avec un véhicule extrêmement satisfaisant et plaisant pour tous les sens. Le seul fait de s’en approcher déclenche un sourire. En termes de design, il ressemble à un petit Q7, mais je trouve qu’il a encore plus fière allure étant donné ses proportions plus compactes.

Le nouvel Audi Q5 2018 est marginalement plus volumineux que son prédécesseur ainsi que plus léger de 90 kilos. À l’intérieur, les passagers jouissent d’un meilleur espace, sans parler d’un tableau de bord très complet où la qualité de finition s’impose. Un peu plus de rangement aurait été apprécié à l’avant, mais les sièges confortables et enveloppants de même que le coffre de bonne dimension sauront convaincre les acheteurs potentiels.

Notez que le Q5 sera le premier modèle Audi à être fabriqué en dehors de l’Europe, plus précisément à la nouvelle usine dernier cri de San José Chiapa, au Mexique. Certains pourraient craindre que la qualité de fabrication ne soit pas à la hauteur des éditions précédentes, mais après l’avoir essayé sur 320 kilomètres, incluant des chemins endommagés et une longue section hors route, j’ai le plaisir de vous annoncer que le nouveau Q5 se montre aussi solide que l’ancien, sinon plus.

Vorsprung durch Technik
Cette philosophie du progrès à travers la technologie est évidente dans le Q5, à commencer par sa plateforme de nouvelle génération qu’il partage avec les plus récentes A4 et A5. Ceci a permis aux ingénieurs de créer un véhicule plus raffiné, mais toujours très compétent, qui navigue bien entre la route et le hors-route sans jamais perdre de vue sa nature à prédominance luxueuse.

Le remarquable 4-cylindres TFSI de 2,0 litres sera le seul moteur offert au Canada, du moins au début. Le V6 TFSI de 3,0 litres pourrait faire un retour dans un éventuel SQ5, tandis que les sublimes TDI de 2,0 et 3,0 litres ont été abandonnés pour l’Amérique du Nord.

Lors du lancement médiatique, j’ai eu l’occasion de tester tous ces moteurs ainsi que leurs différentes boîtes de vitesses. Bien sûr, le TDI de 3,0 litres a de quoi rendre accro avec ses 286 chevaux et 457 livres-pied de couple, mais le TFSI à 4 cylindres livre beaucoup plus la marchandise que vous pouvez le croire.

Son rendement accru — 252 chevaux et 273 livres-pied de couple — est dorénavant contrôlé par l’excellente boîte à double embrayage S tronic à 7 rapports d’Audi. Cette combinaison permet de réduire de près d’une seconde le temps d’accélération de 0 à 100 km/h (de 7,1 à 6,3 secondes). La réponse du moteur est très bonne une fois le véhicule lancé, mais j’ai noté un malheureux délai lors des départs arrêtés. J’espérais que le mode Dynamique allait remédier à la situation, sauf que ce n’est pas le cas. Au moins, les dépassements sont un jeu d’enfant grâce à la boîte S tronic qui exécute tous les changements de rapport avec brio et qui garde le moteur dans sa vaste plage de régime optimale.

Nouveau système quattro
L’Audi Q5 2018 comprend une nouvelle version du légendaire système de traction intégrale quattro; on l’appelle quattro ultra. En gros, le système privilégie les roues avant jusqu’à ce que les conditions fassent intervenir les roues arrière.

Dans les faits, l’ordinateur qui le contrôle peut agir de façon prédictive ou réactive. Dépendamment du mode de conduite choisi via Audi Drive Select, sans compter diverses autres informations, il calcule et détermine la nécessité d’activer l’essieu arrière. Comme vous vous en doutez, ça marche très bien et on ne se rend compte de rien.

Faux espoir
J’étais on ne peut plus excité de pouvoir conduire le nouvel Audi Q5. Dès les premiers kilomètres, mon partenaire d’essai et moi avons été impressionnés par son confort de roulement. La suspension pneumatique optionnelle fait preuve d’une douceur, d’un calme et d’un aplomb incroyables. Elle a d’ailleurs continué à m’épater sur les chaussées cahoteuses et même en dehors des sentiers battus.

J’ai bien failli croire que le Q5 2018 était parfait, sans défaut, mais c’était avant de découvrir un vide de sensation au centre de la direction, comme si le volant prenait du temps à faire bouger le véhicule. En pleine action, cependant, l’assistance électromécanique bien dosée s’avère précise et nous permet de sentir assez bien le travail des roues avant.

Malheureusement, ladite suspension pneumatique nous a fait un faux espoir : nous avons appris qu’elle ne sera pas disponible au Canada. Il faudra se contenter de ressorts en acier, avec comme seule option des amortisseurs adaptatifs. Par contre, le futur SQ5, s’il vient un jour chez nous, en sera équipé. Je compte sur mes collègues à travers le pays pour faire valoir leur mécontentement aux gens d’Audi Canada et les presser de changer d’idée. 

Un champion
L’Audi Q5 a déjà trouvé 1,6 million de preneurs entre 2008 et 2016. Assurément, des dizaines de milliers d’autres exemplaires seront vendus quand il arrivera sur le marché, soit en Europe dès janvier 2017 et au Canada en avril. Les prix devraient rester similaires. 

Cet Audi demeure un véhicule ultra concurrentiel, extrêmement raffiné et désireux de plaire à tous ceux qui montent à bord. Sa motorisation améliorée est à la fois plus puissante et plus économe d’essence, enveloppée dans une carrosserie ô combien attrayante. Bref, la guerre des utilitaires compacts de luxe se poursuit de plus belle. 

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Audi Q5 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :M.St-Pierre
Photos de la Audi Q5 2018
Photo : Audi Canada
Audi Q5 2018