Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW 335is 2011 : essai routier

BMW 335is 2011 : essai routier

Il ne manque que la lettre M Par ,

La Série 3 actuelle de BMW symbolise sans aucun doute la voiture la plus reconnue, la plus primée de l’histoire de la marque. On ne change pas une recette gagnante, alors la prochaine génération, qui apparaîtrait en format berline pour le millésime 2012, devra être vraiment bonne.

La Série 3 actuelle de BMW symbolise sans aucun doute la voiture la plus reconnue, la plus primée de l’histoire de la marque. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Pendant ce temps, BMW continue d’engendrer diverses variations de la Série 3, et cette année, on nous propose la 335is en versions coupé et cabriolet. C’est quoi la différence? Notez le ‘s’ supplémentaire dans le nom. Cela signifie des performances encore plus relevées, ce qui ne manquait pas dans la Série 3 de toute façon.

Juste pour clarifier les choses, le 6-cylindres biturbo de 3,0 litres, celui qui développait 300 chevaux et 300 livres-pied de couple l’an dernier, a été remplacé par une version à simple turbo dans les 335i : la puissance et le couple sont inchangés. Nom de code du moteur : N55.

La 335is, toutefois, retient les services du moteur biturbo, qui produit maintenant 320 chevaux et un couple de 332 livres-pied. Nom de code du moteur : N54. Vous avez saisi?

On peut également obtenir une boîte séquentielle automatisée à 7 rapports et à double embrayage qui est offerte dans la M3, mais pas dans les versions inférieures de la Série 3. Quant au reste des composants mécaniques, cette voiture partage la boîte manuelle à 6 rapports, la même suspension, la même direction, les mêmes freins et les mêmes pneus que la 335i. Alors en principe, la 335is représente ce qui se rapproche le plus d’une M3, sans pour autant payer pour une M3.

Les exclusivités esthétiques de cette Série 3 particulière comprennent un échappement sport avec embouts en chrome noir, des encadrements de rétroviseurs en noir reluisant, une grille de calandre en noir reluisant, un ensemble aérodynamique M avec diffuseur arrière (de couleur assortie, cette fois-ci) et des jantes en alliage uniques de 18 pouces.

Avec plus de puissance et la boîte séquentielle ultrarapide au menu, la 335is gravit le 0 à 100 km/h en 5,2 secondes et franchit le quart de mille en 13,4 secondes à 171 km/h. C’est rapide : la M3 ne la surpasse que de quelques dixièmes de secondes, puisqu’elle pèse à peine plus, mais profite de 94 chevaux supplémentaires.

La 335is obtient un 6-cylindres biturbo de 320 chevaux. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)