Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW M5 2012 : essai routier

BMW M5 2012 : essai routier

La dernière M5 de BMW transpire le luxe Par ,

Si vous n’avez pas remarqué les quadruples tubulures d’échappement, les prises d’air enchâssées dans les ailes et les imposants étriers de frein bleus suspendus au-dessus d’énormes disques perforés, il y a de fortes chances que vous ne vous retourniez pas au passage de la nouvelle BMW M5 2012. De même, les gigantesques roues et le parechoc avant muni de plus de prises d’air et d’échangeurs thermiques qu’un conditionneur d’air industriel sont tout aussi discrets.

Fruit du travail acharné d’un groupe d’ingénieurs allemands tenant mordicus à amener la performance à un niveau supérieur, la BMW M5 2012 (prix demandé pour le modèle à l’essai : 116 k$) est une superberline impeccable et soignée.

D’un côté, la BMW M5 2012 est paisible et reposante à conduire. De l’autre, une berline n’a aucunement besoin de livrer un tel degré de performance. Et c’est justement pour cette raison qu’il se vendra un tas de cette nouvelle BMW.

Habitacle grand luxe
À l’intérieur, cette voiture à propulsion est étonnamment silencieuse, confortable et fort jolie de surcroît. Cuir rouge, chrome, métal, suède et piqûres, tout parle davantage de « confort transcontinental » que de « bombe » à vous coller à votre siège. Ses banquettes arrière sont conçues pour asseoir des adultes, son espace intérieur est plus que suffisant et sa construction est d’une qualité exceptionnelle.

Pour un bolide pensé pour prendre d’assaut les circuits, elle n’en laisse rien paraître, du moins au premier coup d’oeil.

La BMW M5 2012 glisse sur la route avec discrétion, sans trop se faire entendre dans les bouchons. Elle ne fait pas peur, n’attire pas l’attention et son vrombissement au démarrage n’est pas annonciateur de fin du monde. C’est à l’intérieur que vous trouverez quelques indices de ce qu’elle sait faire. L’indicateur de vitesse montre qu’elle peut atteindre plus de 300 km/h. Le volant est muni de manettes de changement de vitesse et l’écusson coloré M de BMW est omniprésent.

La BMW M5 2012 dispose d’une grande panoplie de gadgets de performance. Par des boutons, on peut modifier la rapidité des passages de vitesse de la boîte séquentielle, la rigidité des amortisseurs, la sensation de conduite et la réponse générale de tout le système. Tous ces réglages peuvent être modifiés à partir de l’ordinateur de bord et être attribués aux boutons « M » qui se trouvent sur le volant. D’une simple pression d’un bouton, on peut ainsi commander la performance optimale, au gré de ses humeurs.

Double turbo, double personnalité
Quand le bouton M n’est pas enfoncé, la BMW M5 2012 offre calme, silence et tranquillité durant les longs trajets. Cette voiture a la faculté d’anéantir un circuit puis de vous ramener chez vous en deux temps, trois mouvements, dans le plus grand luxe.

Ce qui est tout à fait remarquable, surtout quand on sait que la BMW M5 2012 peut faire de 0 à 100 en 4,4 secondes et avaler en moins de 8 minutes un tour du circuit Nurburgring – c’est plus rapide que certaines Ferrari. Inutile de dire que vous aurez dépassé un 18-roues dès que vous aurez mis le pied au plancher.

Tout ça grâce au nouveau moteur V8 de 4,4L, dont les deux turbocompresseurs insérés entre les rangées de cylindres produisent une poussée de 22 livres aux cylindres pour générer 560 chevaux. C’est presque autant que deux Evolution de Mitsubishi.

À haute révolution, le nouveau V8 suralimenté n’émet toutefois pas le formidable rugissement que laissait entendre le V10 qui propulsait la M5 de la génération précédente – au plus grand dam des vrais amateurs.

Pourtant, la nouvelle BMW M5 2012 est plus rapide et plus économe en carburant que sa prédécesseure. Voilà précisément ce à quoi s’attend un propriétaire de M5, d’autant plus qu’elle vrombit comme une fusée lorsqu’on la sollicite à plein régime.

Une légère pression sur l’accélérateur suffit à élancer la M5 sans rétrogradation. Appuyez au fond et vous vous retrouverez collé à votre siège, comme si vous étiez à bord de votre propre TGV.

Les vitesses grimpent beaucoup trop vite dans la BMW M5 2012. Et comme nous sommes soumis aux limites de vitesse de nos routes, les énormes freins nous ramènent rapidement à des seuils légaux.

Toute une mise en scène
En conduite dynamique, la BMW M5 2012 est prompte et elle répond au doigt et à l’œil, en laissant pleinement sentir qu’elle a du poids et de la carrure. Son conducteur saura ainsi apprécier à la fois la dimension du véhicule et tout ce dont elle est capable. La direction est ferme et directe, peu importe le mode.

En d’autres mots? Donnez-lui tout ce que vous avez pour apprécier pleinement l’expérience. Il n’y a rien à redire sur la performance de la M5. Autrement dit, vous pouvez profiter de sa double personnalité de voiture sport et voiture berline en toute confiance.

Les manettes de changement de vitesse de la boîte de vitesse à double embrayage répondent admirablement vite et correspondent parfaitement au régime dans les deux sens. En mode de changement de vitesse le plus serré (il y en a trois), le conducteur sentira qu’il interagit avec le groupe motopropulseur et qu’il le maîtrise pleinement.

La BMW M5 a beau être raffinée et souple, voire un peu trop silencieuse à l’intérieur, sa motorisation n’en est pas moins remarquablement obéissante et laisse aisément deviner ce qu’elle a dans le ventre.

Des doléances? J’aurais souhaité que le bruit du moteur soit plus fort et plus excitant. Il y a trop de signaux sonores de sécurité, et lorsqu’on la sollicite un tant soit peu, son réservoir à carburant se vide aussi vite que l’armoire à trophées de Lance Armstrong. Quant à moi, j’ai fait 15 L/100 km en tout et pour tout, ce qui est ma foi assez respectable.

Luxueuse démesure
Qu’on se le dise, l’équilibre inégalé entre puissance et luxe a permis à BMW de vendre des tonnes de copies de sa M5, de séduire des millions de fervents amateurs et d’en faire le bolide quatre portes le plus convoité sur la route.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
BMW M5 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    BMW M5 Berline 2012
    BMW M5 Berline 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article