Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la BMW M850i Cabriolet 2019 : l’apogée du luxe

Dans plusieurs régions du pays, l’été indien bat son plein et Auto123 en profite pour vous présenter sa semaine non officielle de la décapotable. Et pour l’amorcer en grand, on commence avec la BMW M850i Cabriolet 2019.

À venir cette semaine, nos essais des Fiat 124 Spider Abarth et Mazda MX-5 2019, ainsi que de la BMW Z4 M40i 2020.

Le temps où le mot décapotable rimait avec compromis est révolu. La BMW M850i Cabriolet 2019 vient s’ajouter au coupé de la Série 8 dans le segment du luxe. Si tout le monde n’a pas la fibre décapotable, parce qu’elles sont souvent plus chères et plus lentes que les coupés, personne ne dira que ce type de véhicule manque de classe. Si le Coupé de la Série 8 présente une allure époustouflante, le cabriolet en fait tout autant.

Le luxe, cheveux au vent
Si le Coupé de la Série 8 est tout ce qu’il y a de plus sportif, l’absence de toit rend le véhicule encore plus beau, sans sacrifice envers le luxe. Suivant les traces de la Série 8, le Cabriolet M850i propose un style élégant avec une capote parfaitement isolée et acoustique… pour un cabriolet !

Photo : D.Boshouwers

L’intérieur
L’extérieur est bien beau, mais s’installer derrière le volant, c’est encore mieux. L’habitacle haut de gamme qui accueille le conducteur et aussi fonctionnel que chic. On y retrouve la plupart des éléments qui meublent le coupé. Il n’y a rien qui change vraiment, mis à part l’immensité du ciel qui se substitue à l’acier du toit fixe. Petite note au passage concernant le son magique qui provient des échappements ; chaque accélération nous enivre.

Le cuir des sièges est surpiqué et parfaitement agencé avec la garniture intérieure. Les sièges sport méritent plus qu’une bonne note pour leur confort. On peut sans problème parcourir de longues distances. On retrouve des supports latéraux et des appuie-tête intégrés au dossier qui peuvent être réglés. Une fonction semi-électrique permet au siège avant de s’incliner pour faciliter l’accès des passagers à l’arrière.

Pour ceux qui s’inquiéteraient du déploiement de la capote, je peux d’ores et déjà vous dire que vous n’aurez pas le temps de mouiller votre belle chevelure. En appuyant sur un simple bouton caché derrière le levier de vitesse en verre, elle se lève et se referme en 15 secondes. L’opération peut même être effectuée à une vitesse pouvant atteindre les 50 km/h.

Photo : D.Boshouwers

Un déflecteur de vent est présent et il peut être placé juste derrière les sièges avant ou se ranger dans le coffre. BMW a pensé à tout, et même si une décapotable détonne lorsque le temps est peu plus frais, le constructeur a pensé à ajouter des cache-cou pour une meilleure expérience, en plus de l’air chaud qui est soufflé sur notre nuque. J’ai roulé une soirée à 18 degrés et avec le déflecteur et les vitres relevés, il n’y avait pas plus de vent à l’intérieur de l’habitacle qu’à bord d’une voiture avec un toit ouvrant déployé. De ce côté, BMW a fait du très bon travail.

Côté espace, les sièges arrière peuvent accueillir deux passagers. On ne se le cachera pas, les places sont plus adaptées pour des enfants. Au pire, ça peut faire pour de courts trajets. Le volume du coffre n’étonne pas non plus. On peut y ranger quelques bagages pour un week-end, mais il ne faudra pas en demander plus au cabriolet 850.

Technologie et sécurité
Pour ce qui est des commandes, BMW continue de faire en sorte que le conducteur ait le choix entre une manipulation de commutateurs traditionnels, la reconnaissance gestuelle ou encore vocale. Le cabriolet BMW 850 sait répondre aux besoins de tous les pilotes, notamment avec son sélecteur de vitesses, le contrôleur iDrive, ainsi que la console centrale qui dispose du bouton de démarrage du moteur.

Photo : Auto123.com

En matière de sécurité, un nouveau système a été mis en place. Le cabriolet protège ses passagers à l’aide de deux arceaux en aluminium derrière les appuis-tête au cas où le véhicule se renverserait.

Mécanique
Sans surprise, le moteur est le même que celui de la Série 8 coupée. On compte sur la présence d’un moteur V8 biturbo de 4,4 litres développant 523 chevaux ainsi que 553 livres-pieds de couple.

 Même si le poids de cette version grimpe jusqu’à 2090 kg, la M850i se lance de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes.

Sur la route
S’il y a quelque chose de très louable ici, c’est le fait que ce véhicule est vraiment rassurant, malgré sa configuration décapotable. Même sur les routes enlacées, le cabriolet 850 ne vacille pas. Si vous rencontrez un défaut de la route alors que vous vous lancez dans un virage serré, la voiture n’en fait pas de cas. Il faut cependant garder en tête que les pneumatiques n’aiment vraiment pas les trous et fissures des routes canadiennes et un de ces fameux cratères qu’on rencontre de temps en temps pourrait les achever.

Photo : Auto123.com

Même si la M850i peut parcourir des routes à folle vitesse, elle sait aussi être très raffinée. Si on observe le reste du segment, il est vraiment difficile de trouver un véhicule aussi équilibré et stable.

Que vous choisissiez le mode de conduite Normal ou Sport, vous serez ravis d’écouter la sonorité du moteur qui ajoute un plus à l’expérience de conduite.  

En mode Confort, la conduite du cabriolet ressemble à celle du coupé. L’accélération est douce et la direction est moins brutale qu’avec le mode Sport.

On connaît déjà la transmission ZF à 8 vitesses que l’on avait déjà vue sur le coupé. Les rapports sont fluides, qu’importe le mode choisi.

S’il y avait une chose que je craignais, c’était le bruit du vent. Finalement, celui-ci n’est pas assez fort pour empêcher une discussion, même sans le déflecteur de vent. Même une discussion au téléphone sur autoroute avec la capote baissée n’a pas posé problème.

Pour ce qui est de la concurrence, on peut regarder du côté de la Mercedes Benz Classe S Cabriolet ou encore de la Bentley Continental GT Roadster. Si ce sont de féroces concurrentes, le Cabriolet série 8 reste bien moins cher avec ses 132 000 $ en configuration de départ.

Photo : Auto123.com

Sans conteste, le cabriolet 850 de BMW propose un excellent niveau de luxe, le tout en donnant l’impression à son conducteur et à ses passagers d’être vacances à l’année. Il est agréable pour les trajets un peu plus longs – du moment que vous limitez le nombre de bagages. Ça demeure certainement un véhicule que l’on préfère utiliser pour les trajets plus courts, mais au moins, on peut faire ses courses avec un minimum de classe.

On aime

•    -    Son style élégant et sportif
•    -    Sa puissance
•    -    La capote parfaitement isolée

On aime moins

•    -    Manque de personnalisation par rapport à la version coupée
•    -    Le poids

Les principaux concurrents

Audi R8
Mercedes Classe-S Cabriolet
Mercedes AMG GT
Maserati Gran Turismo
Jaguar F-Type R
Bentley Continental GT Roadster

Photo : Auto123.com
Photo : Auto123.com
Photo : D.Boshouwers
Photo : D.Boshouwers