Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Essai de la BMW M850i xDrive 2020 : Redoutable

Comme elle l’a fait auparavant avec la Série 6, BMW ajoute à la nouvelle nomenclature de la Série 8 un modèle Gran Coupe qui vient faire la lutte à des modèles comme la Mercedes Benz CLS et AMG GT berline, l’Audi S7 et RS7 ou encore la Porsche Panamera. Ce modèle qui dans notre version d’essai se détaillait à plus de 136 000 $ s’adresse donc aux biens nantis – le 1 %, si on veut.

Plus pratique
D’un point de vue design le Gran Coupe est sans doute le modèle le plus convivial de la gamme dans la famille des modèles de la Série 8, c’est aussi le plus pratique. Face à la version 2 porte, le Gran Coupe est plus long de de presque 23 cm, plus large de 3 et plus haut de 5 cm.  Cela a permis d’offrir une ligne de toit plus élancée dans le style d’une « fastback ».

Vous avez 4 portes et de l’espace à l’arrière pour accueillir deux adultes. Des phares à DEL enrobent la grande grille de calandre d'une seule pièce, et les ouvertures agressives du pare-chocs sont en place pour faire respirer le moteur turbo qui fait 523 chevaux. La partie arrière, fortement sculptée, est dotée de larges feux arrière à DEL qui donnent du caractère à l’ensemble du design.

Un toit ouvrant panoramique en verre s'étend du pare-brise à la lunette arrière, mais la M850i offre un toit en fibre de carbone plus léger qui abaisse également le centre de gravité de la voiture si vous le désirez.

Auto123 lance Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Photo : BMW

L'intérieur
L’habitacle transpire le luxe par tous ses orifices. L’empattement et la longueur supplémentaire face à la version coupé permettent de disposer de places arrière dignes de ce nom. Tout le décor respire le cuir de Merino qui vient en option (3 500$) dans cette 850 d’essai. La banquette arrière est divisée en deux parties (40/20/40) et se rabat pour offrir plus d'espace de chargement.

Comme vous êtes chez BMW, il y a aussi cet environnement sportif qui est toujours présent. Ça se voit dans le confort des sièges moulants et ajustables à l’infini. L’éclairage de série se présente en différentes humeurs qui changent du bleu aux orangers en choisissant simplement l’ambiance qui vous plaît dans le menu de l’écran central. Cet écran tactile qui fait 10,25 pouces avec des commandes centrales, ainsi qu'un contrôleur multimédia BMW iDrive à boutons et boutons offre aussi un système de navigation fourni de série, ainsi qu'un écran d'instruments configurable de 12,3 pouces et un affichage tête haute.

Inutile de vous dire que sur le siège du conducteur, votre torse se gonfle rapidement, on se sent important au volant d’un tel bolide.

Photo : BMW
Photo : BMW

Toujours un V8 qui a du répondant
En parlant de chevaux, le M850 Gran Coupe fait appel au même V8 4,4 litres turbo que l’on retrouve dans d’autres modèles de la famille. Il offre ici 523 chevaux et 553 lb-pi de couple qui passent par une boîte automatique à huit rapports et une transmission intégrale. Notre essai s’est déroulé en plein hiver et nous sommes en mesure de vous affirmer que malgré sa garde au sol qui est assez basse, le système intégral est efficace.

Nous n’avons pas été en mesure de vérifier les allégations de BMW qui affirme que la M850 est capable de faire un 0-100 km/h en 4 secondes, mais à en juger par les quelques accélérations sur les bretelles d’autoroutes, nous n’avons aucun doute que c’est possible. Si vous voulez faire sentir votre présence, ce V-8 est équipé de série d'un système d'échappement sport à clapets contrôlé, adapté aux modes de conduite tranquille ou sportif de la Série 8, la note d'échappement en mode Sport Plus risque de perturber vos voisins.

Les Allemandes et la technologie
Comme nous sommes chez les Allemands, la technologie occupe une place de choix dans la conduite. Vous avez par exemple un système de contrôle électronique de la transmission capable d'utiliser les données du système de navigation pour modifier les caractéristiques de changement de vitesse en fonction des conditions de conduite du moment. Si vous arrivez à un rond-point, le moteur va rétrograder plus tôt à l'approche de l’intersection ou encore minimiser les changements de vitesse inutiles entre les virages très serrés sur une route sinueuse.

Photo : BMW

BMW utilise également des données de navigation et des capteurs qui lisent le mouvement des autres véhicules pour éviter l'activation inutile du système d'arrêt-démarrage. Le système de transmission intégrale comme tous les produits BMW donne priorité aux roues arrière pour une conduite plus sportive. La M850 possède un embrayage électronique qui transfère entièrement le couple entre les roues avant et arrière et des amortisseurs adaptatifs de série.

Vous avez aussi bien d’autres aides à la conduite telles un système de collision frontale avec freinage automatique, un système d'alerte dans l'angle mort et à l'arrière, un avertisseur de changement de voie, un système d'assistance au maintien de la trajectoire, un régulateur de vitesse adaptatif avec arrêt et démarrage, une aide au stationnement et un système de caméra à 360 degrés.

Vous avez de plus ce que BMW appelle son "Extended Traffic Jam Assistant" qui permet de conduire de manière semi-autonome dans les embouteillages sur les autoroutes à accès limité à des vitesses inférieures à 75 km/h.

Photo : BMW
Photo : BMW

Croyez-le ou non à plus de 121 000 $, il y a des options comme un système audio Bowers and Wilkins qui ajoute 4 900 $ à la facture ou encore le groupe M Technologie à 1 500 $ ou le cuir de Merino à 3 500 $

Une GT allemande
La sophistication se retrouve partout, même dans la conduite grâce à une suspension électronique ajustable qui permet de passer d’un salon à une voiture de course sans changer de siège. Il faut toutefois garder en tête que vous êtes au volant d’une voiture qui dépasse les 2 tonnes métrique et qui fait sentir son poids sur la route, mais les aides à la conduite électronique sont capables de gommer une bonne partie de cet embonpoint.

Si vous désirez une conduite qui n’est pas trop ferme, il faut y aller en mode confort qui allège les secousses plus dures de nos nids-de-poule. Dans ce mode, le moteur est doux, et bienveillant. C’est le mode parfait pour une conduite de tous les jours ou se rendre au boulot dans le trafic matinal. Le passage en mode Sport ou Sport Plus raffermit considérablement la suspension et provoque un grondement de colère dans l’échappement, surtout si vous appuyez fermement sur l’accélérateur. Vous avez une bonne idée du potentiel des 523 chevaux.

Les conditions glacées de notre semaine d’essai ont aussi permis de constater que le rouage intégral est efficace et a permis même sur des surfaces très glissantes de passer le test avec brio. Alors, même si pour certains c’est peut-être un sacrilège de mettre une telle voiture dehors l’hiver, aucun problème d’adaptation.

Photo : BMW

Conclusion
La M850 cultive l’équilibre en favorisant l’expérience de conduite positive en demeurant confortable à tous les régimes. C’est une machine capable d’aller à la guerre, mais, sans perdre de vue que l’équipage ne veut pas d’une pure machine sportive. La bonne définition d’une voiture Grand Tourisme.

On aime

Mécanique et accélération puissante
Technologie de haut niveau
Bon espace aux places arrière

On aime moins

Toit un peu bas à l’arrière
Beaucoup d’électronique à apprendre
Options coûteuses

Photo : BMW
Photo : BMW
Photo : BMW