Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X5 xDrive35d 2009 : premières impressions

BMW X5 xDrive35d 2009 : premières impressions

Costaud peu gourmand ! Par ,

Merrickville, Ontario - Imaginez un utilitaire pesant plus de deux tonnes, capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes et qui consomme environ 9 litres de carburant aux 100 kilomètres. Non. Il ne s'agit pas d'une version quelconque du Chevrolet Tahoe hybride, pas plus que d'un Chrysler Aspen hybride fantomatique. C'est un véhicule doté d'un groupe motopropulseur différent : un biturbo diesel moderne. Ce costaud arbore l'écusson bleu et blanc de BMW et se nomme X5 !

Le X5 xDrive35d est le premier utilitaire de luxe à moteur diesel offert par BMW au Canada.

Depuis peu, le constructeur allemand offre le X5 xDrive35d, un modèle qui partage le turbodiesel de 3 litres qu'utilise également la 335d, une nouvelle berline de la Série 3. Cependant, ce moteur n'a pas la même vocation dans les deux cas.

Dans le cas de la Série 3, il fait de la 335d un petit « hot rod » capable d'accélérations et de reprises littéralement foudroyantes. En prime, le conducteur de cette petite berline de luxe bénéficie d'une consommation très raisonnable.

Dans le cas du X5, par contre, ce turbodiesel ajoute à la vocation utilitaire du véhicule et devrait intéresser tout particulièrement les automobilistes qui doivent tirer une remorque. Fort de son couple de 425 livres-pieds qu'il libère dès qu'il tourne à 1750 tours par minute, ce moteur devrait faire merveille. C'est deux fois plus de couple-moteur que n'en produit le 6-cylindres à essence du X5 xDrive30i !

Succès en devenir...
Lors d'une présentation organisée pour la presse automobile canadienne dans le nord-est de l'Ontario, les stratèges de BMW Canada n'ont pas voulu révéler le volume de ventes qu'ils anticipent pour ce nouveau modèle, pas plus que pour la 335d d'ailleurs. La très forte demande en Europe pour ce type de moteur, qui limite l'approvisionnement pour l'Amérique du Nord, de même que l'incertitude chronique que laissent planer les consommateurs étatsuniens sur ce type de motorisation, qu'ils sont peu enclins à adopter, justifient sans doute ce silence.

L'Américain Tom Baloga, vice-président de l'Engineering de BMW North America, l'expliquait également par le prix anormalement élevé du carburant diesel chez nos voisins du sud. Selon lui, bien qu'en Europe les véhicules à moteur diesel comblent actuellement 70 % des ventes annuelles, en Amérique du Nord d'ici deux ou trois ans, ce type de motorisation ne répondrait qu'à 15 % de la demande, pas plus.

Cependant, même si Mercedes-Benz Canada nous a confirmé qu'il n'y aura pas de Classe C à moteur diesel au pays cette année, le succès relatif du ML320 BlueTEC suscite sans doute une dose d'optimisme chez les stratèges de BMW Canada.

À l'instar des deux autres versions du X5, le modèle à moteur diesel est muni de la transmission intégrale xDrive.