Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X5 xDrive35i 2011 : essai routier

BMW X5 xDrive35i 2011 : essai routier

Mieux, toujours faire mieux Par ,

Les semaines se suivent et ne se ressemblent jamais. Chaque lundi matin, une nouvelle voiture m’attend dans le stationnement des bureaux d’Auto123.com pour mon essai routier hebdomadaire. Quand Michel, mon boss, me remet les clés d’une BMW, je sais que je vais passer une belle semaine, c’est toujours le cas.

Les discrètes modifications font foi d’un design original bien accompli à la base. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Cette semaine, la cuvée 2011 du X5 m’attendait. Je me demandais bien comment BMW avait pu améliorer un véhicule déjà excellent. Les retouches esthétiques rehaussent l’allure sportive du X5, sans le surcharger. Les discrètes modifications font foi d’un design original bien accompli à la base. Les nouveaux pare-chocs mettent en valeur les blocs optiques. La forme des ouïes frontales d’aération avec la bande transversale de chrome rappelle celles que l’on voit sur le X6, mais en moins exubérantes.

Une chose est certaine : on ne peut pas dire que le style soit générique. Dans le genre, c’est une véritable sculpture sur roues immédiatement reconnaissable comme le Béhème des VUS intermédiaires. Moi j’adore! Les jantes s’illustrent aussi avec trois choix, toutes plus belles les unes que les autres. Leur style démontre une quête d’originalité que l’on aperçoit rarement ailleurs, les miennes ont un généreux 18 pouces d’expression stylistique!

Le X5 réussit très bien la juxtaposition de l’aspect passionnel de l’achat d’un véhicule, on parle quand même de 75 000 $ et tout son côté raisonnable s’exprimant par son côté pratique. La fonction avec la passion, un bon mélange. C’est exactement la mission de ce X5. Il fait tout en son pouvoir pour nous conquérir.

La séduction
Après avoir succombé au charme de la carrosserie, on ouvre la portière pour accéder à un environnement où le luxe et le confort n’ont que les portes pour les limiter. Les passagers avant se feront très bien traiter avec beaucoup d’espace. À l’arrière c’est un peu plus juste, toutefois le bien-être ne manque pas au rendez-vous! La planche de bord jouit aussi de légères modifications, rien de sérieux cependant. Les airs BMW demeurent les mêmes, efficaces ergonomiquement, tout nous tombe sous la main, le système iDrive de nouvelle génération se veut plus amical.

Après avoir succombé au charme de la carrosserie, on ouvre la portière pour accéder à un environnement où le luxe et le confort n’ont que les portes pour les limiter. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)