Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le BMW X5 xDrive40e, un VUS hybride sans raison d’être?

Quand est-ce que le mot « hybride » devient-il plus un coup de marketing qu’une vraie solution pour réduire les gaz à effet de serre? Prenez par exemple le BMW X5 xDrive40e iPerformance 2018, un VUS débordant d’attitude auquel on a greffé un port de recharge. Au lieu de créer une simple version hybride du X5 qui se contente de brûler moins d’essence, BMW profite de l’ajout d’un moteur électrique et d’une batterie pour permettre aux acheteurs de se vanter de sauver la planète sans vraiment faire de compromis par rapport au X5 ordinaire.

La puissance, c’est bien, mais il y a un astérisque
Le BMW X5 xDrive40e iPerformance incarne parfaitement le VUS de luxe moderne. Êtes-vous surpris d’apprendre qu’il exploite un moteur à 4 cylindres au lieu de 6? Grâce à la présence d’un turbocompresseur et dudit moteur électrique, il a vite anéanti ma crainte initiale que sa puissance ne suffise pas à mouvoir sa grosse masse. Avec 308 chevaux et un couple de 332 livres-pied qui autorisent un sprint de 0 à 100 km/h en 6,8 secondes, le X5 hybride est amplement capable de prendre les devants dans le trafic et de maintenir la cadence. Sur l’autoroute, j’ai pu facilement dépasser d’autres véhicules quand un trou se libérait dans la voie rapide. 

Où est l’astérisque, alors? Eh bien, il faut comparer la performance du X5 xDrive40e avec celle du modèle xDrive35i à essence, qui renferme un 6-cylindres turbocompressé et qui coûte beaucoup moins cher. Ce dernier déploie un peu moins de chevaux (300), mais il s’avère plus fougueux au décollage (0-100 km/h en 6,5 secondes). 

Moins énergivore? Tout est relatif
De l’autre côté de la médaille, quand il est question de l’économie de carburant, le BMW X5 xDrive40e iPerformance 2018 affiche un rendement moyen de 9,9 L/100 km, soit 1,6 de moins que le X5 xDrive35i. Il offre même la possibilité de franchir près de 30 kilomètres en mode 100 % électrique. 

Malheureusement, les lois de la physique influencent grandement la quantité d’énergie qu’on peut extraire de sa batterie de 9,2 kWh. Dans mon cas, je n’ai pu obtenir la moitié des 30 kilomètres promis, et ce, même en m’efforçant de faire attention avec l’accélérateur. 

En ce qui concerne la recharge, ça se fait à la vitesse d’une tortue si l’on compare avec les autres véhicules hybrides branchables d’aujourd’hui, le chargeur de bord étant limité à 3,5 kW. On ne peut donc pas tirer pleinement avantage du débit offert par une borne de niveau 2 (240 volts) et il faut laisser le X5 xDrive40e branché pendant 3 bonnes heures juste pour avoir une autonomie bien modeste. 

Ça reste quand même un bon VUS
Même si le BMW X5 xDrive40e iPerformance 2018 se moque un peu du concept des véhicules hybrides branchables, il livre la marchandise dans tous les autres domaines. Son roulement est d’une douceur étonnante compte tenu de ses prouesses dans les changements de direction. Le moteur électrique intervient et fonctionne de manière remarquablement transparente, tandis que la boîte automatique à 8 rapports effectue son travail avec conviction et justesse. De plus, l’espace est très généreux aux 2 rangées; par contre, la batterie réduit un tantinet le volume de chargement.

Tout ça ainsi qu’une performance supérieure sont accessibles dans les autres versions du BMW X5. Le modèle xDrive40e est donc un VUS assis sur la mince ligne entre essentiel et superficiel — et qui, à 74 950 $, ose demander aux acheteurs un supplément de 6 200 $ par rapport au X5 de base pour un maigre avantage électrique. Comprenez-moi bien : ce n’est pas un mauvais véhicule, mais il n’en fait pas assez pour justifier son prix.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
92%
BMW X5 2018
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler
Photos :BMW
Photos du BMW X5 xDrive40e iPerformance 2018