Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

BMW X6 M 2010 : essai routier

BMW X6 M 2010 : essai routier

X6 « M » comme Maul... Darth Maul Par ,

S’il vous venait une meilleure idée de titre avec une référence à Darth, vous me le direz. Je lisais le compte rendu de mon ami Michel sur le Nissan cube et, grosso modo, il ne se sentait pas très viril au volant de ce minuscule camion. Or, conduire le BMW X6 M vous procurera une expérience diamétralement opposée.

Si vous avez coché « M » lorsque vous avez commandé votre X6, attendez-vous à plusieurs trucs excitants. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)

Certes, peu de véhicules dégagent autant de masculinité qu’une camionnette, mais pour les conducteurs plus sophistiqués parmi nous, un X6 ne donne pas sa place non plus. Bien qu’on critique souvent son style, il n’en demeure pas moins bourré de testostérone, surtout en version haute performance «M» (quant à son pilote, c’est une autre histoire…).

Magique «M»
Si vous avez coché « M » lorsque vous avez commandé votre X6 flambant neuf, attendez-vous à plusieurs trucs excitants. Tout d’abord, préparez-vous à conduire un des multisegments les plus coriaces qui existent, particulièrement dans sa tenue Noir saphir métallique. Ceux qui osent le regarder en pleine face seront hypnotisés par ses yeux angéliques, et ensuite terrifiés par sa physionomie de soldat de l’empire galactique dément.

Mon modèle d’essai reposait encore malheureusement sur des roues M de 19 pouces chaussées de pneus d’hiver. Les jantes M de 20 pouces à doubles rayons incluses de série ont l’air beaucoup plus impressionnants, surtout avec les énormes disques de frein juste derrière. De profil, on observe une forte silhouette de coupé — il ne s’agit pas d’un vulgaire utilitaire sport. Puis, à l’arrière, les deux embouts d’échappement doubles signés M confirment le réel potentiel de la bête.

Ceci étant dit, le X6 demeure pour moi un véhicule assez laid dans l’ensemble. Toute la section arrière gâche le portrait, pour dire la vérité. J’aime les lignes de caisse qui s’élèvent fièrement ainsi que la surface vitrée réduite au minimum, mais la hauteur exagérée de la ceinture jumelée à l’énormité du postérieur rend le design absurde. La version M n’améliore que très légèrement la situation. Dommage que mon exemplaire n’ait pas au moins compté sur les fameuses roues de 20 pouces…

À partir du siège du conducteur, le tableau de bord paraît dégagé et très fonctionnel. (Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com)