Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Buick Enclave CXL à TI 2008 : essai routier

Buick Enclave CXL à TI 2008 : essai routier

Par ,

Le Buick « nouveau »

Faire renaître une marque comme Buick constitue un ouvrage titanesque pour les dirigeants de GM. Après tout, pour déloger l'image de produit « pépère » qui s'est incrustée au fil des ans, il fallait mettre au point des produits qui surprennent et qui choquent. Des produits comme l'utilitaire Enclave.

Ses lignes sont plus fluides que celles des Outlook et Acadia avec qui il partage beaucoup.

En 2006, les concessionnaires de ce qui est désormais la plus vieille marque de GM devaient jongler avec trois véhicules affichant la même vocation : les fourgonnettes Terraza et Rendezvous ainsi que l'utilitaire Rainier. Trois véhicules peu inspirés qui n'apportaient pas grand-chose à cette marque pour la rendre distinctive.

Ironiquement, on pourrait croire que l'Enclave en fera autant. Après tout, n'est-ce pas le clone de deux autres utilitaires, et bientôt trois : les GMC Acadia et Saturn Outlook, de même que le Chevrolet Traverse qui fera son apparition sur le marché d'ici la fin de l'année 2008 ?

Style éclatant
Mais voilà, l'Enclave revêt une robe unique qui ne laisse aucunement paraître cette filiation avec ces autres produits GM. Rien ne laisse paraître le partage d'une plateforme et d'un groupe motopropulseur communs. L'Enclave fait tourner les têtes, les consommateurs achètent tous les exemplaires livrés aux concessionnaires, et personne ne le compare à quelque autre produit GM. Il y a longtemps qu'un véhicule portant l'écusson de Buick avait engendré pareil engouement.

La différence se situe donc essentiellement dans le style de cette carrosserie moderne aux formes élancées. On est loin de l'allure potelée du Rendezvous.

Le développement de l'Enclave a d'abord misé sur une silhouette unique. GM a développé un véhicule élégant, un hybride à la croisée de l'utilitaire, de la fourgonnette et de la familiale sport. En manque de vocabulaire et pour éviter que l'Enclave ne soit étiqueté de l'un ou l'autre de ces termes, les gurus du Marketing de GM lui ont accolé le qualificatif « multisegment ». Une façon nouvelle pour signifier qu'il s'agit d'un véhicule à tout faire...

Avec son imposant gabarit et la possibilité d'accueillir 7 occupants, l'Enclave est polyvalent.