Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac ATS-V 2016 : premières impressions

Cadillac ATS-V 2016 : premières impressions

V comme dans viscérale Par ,

Austin, Texas – Les pneus de la Cadillac ATS-V 2016 crissent pendant que la voiture atteint 1,2 de force G. En sortant du virage 11, j'appuie à fond sur la pédale et je ne lâche pas tout en jouant avec l'embrayage et le levier de vitesses pour passer de la 2e jusqu'à la 5e.

Je lis 145 mi/h sur l'indicateur, puis je déplace mon pied droit vers la pédale de frein et ordonne aux gros Brembo à 6 pistons de ralentir l'ATS-V suffisamment pour bien négocier l'épingle qui s'en vient. Je repasse les rapports à l'envers et l'ordinateur fait parfaitement correspondre le régime du moteur avec le rapport engagé à chaque coup, ce qui donne des rétrogradations merveilleusement fluides.

Est-ce vraiment la même compagnie qui nous a donné la Fleetwood?
La Cadillac ATS-V 2016 est viscérale, hyper agile et drôlement rapide sur un circuit. Oui, il s'agit bien d'une Cadillac! Plus précisément, on parle de la dernière-née d'une famille de voitures haute performance qui remonte à 2004, année du lancement de la Cadillac CTS-V. Il y a eu ensuite les XLR-V et STS-V, mais sans contredit, l'ATS-V est la plus axée sur la piste de toutes.

Sous le capot, on retrouve un nouveau V6 LF4 biturbo de 3,6 L qui développe 464 chevaux et 445 livres-pied de couple. Ce moteur diffère du LF3 de la CTS Vsport, notamment avec ses bielles en titane, ses turbines plus légères, ses soupapes d'échappement creuses et ses tubulures plus courtes entre les turbocompresseurs et les papillons des gaz. Ainsi modifié, le V6 propulse la Cadillac ATS-V 2016 de 0 à 60 mi/h (96 km/h) en seulement 3,9 secondes.

Deux boîtes de vitesses sont disponibles : une nouvelle automatique à 8 rapports et une manuelle à 6 rapports (merci Cadillac!). Un différentiel électronique à glissement limité achemine la puissance aux roues arrière.

La rigidité est une vertu
Plusieurs panneaux et renforts ont été ajoutés sous l'ATS-V, des traverses résident sous le capot et les bagues de suspension sont plus rigides (parfois même remplacées par des joints à rotule plus solides), ce qui augmente la résistance à la torsion de 30 %. La suspension adaptative à contrôle magnétique de GM améliore quant à elle l'amortissement de 40 %.

Malgré ces diverses modifications, conduire la Cadillac ATS-V 2016 dans les rues ne devient pas éprouvant. Oui, le roulement est ferme, mais il demeure calme et silencieux en général.

L'ATS-V 2016 excelle en piste
En pénétrant à bord de la Cadillac ATS-V 2016, on découvre un décor luxueux. Les sièges Recaro à 16 réglages (optionnels) ressemblent à des baquets de course et, une fois correctement ajustés, ils offrent amplement de soutien latéral pour nous garder en place dans les virages à haute vitesse.

Le mode Piste (les autres sont Touring, Sport et Neige/Glace) raffermit considérablement la suspension. De concert avec le châssis compact et agile, il aide à attaquer les courbes avec confiance et précision, même à corriger sans effort la trajectoire de l'ATS-V en plein milieu de la manœuvre. En revanche, la direction à assistance électrique se montre ferme, mais ne communique pas beaucoup d'information au pilote.

Durant mon essai, la Cadillac ATS-V 2016 a fait preuve d'un certain sous-virage, surtout en entrant dans une courbe un peu en dévers avec la boîte en 3e vitesse. J'ai facilement pu rectifier son tir à l'aide de l'accélérateur, ce qui démontre la docilité et le bel équilibre de la voiture.

Le moteur de l'ATS-V génère une poussée extraordinaire quand on ouvre pleinement les gaz, nous clouant au siège jusqu'à ce que le limiteur de régime intervienne à environ 7 000 tours/minute. Bien qu'il n'émette pas le fabuleux grondement d'un V8, ce V6 biturbo produit quand même un son d'échappement riche et sportif.

L'équipement de série de la Cadillac ATS-V 2016 comprend un enregistreur de performance commandé par GPS qui recueille les données en piste et même des images HD qu'on peut par la suite regarder et analyser. Les freins impressionnent par leur puissance et ne se fatiguent à peu près pas; la seule comparaison que je puisse faire serait avec les freins optionnels de Porsche et d'AMG, qui exigent un supplément de plus de 10 000 $.

Accélérer sans lever le pied
En effectuant des tours de piste avec une Cadillac ATS-V manuelle, j'ai découvert que la fonction de changement de rapport sans relâchement de l'accélérateur était mon nouveau joujou préféré. C'est exact : même pas besoin de lever le pied droit pour passer au rapport supérieur; il suffit d'appuyer sur l'embrayage et de déplacer le levier de vitesses. Je vous rappelle que l'ordinateur se charge de faire correspondre le régime du moteur avec le rapport engagé dans ces circonstances.

Conduire une ATS-V automatique n'était pas moins stimulant, quoique j'aie noté un léger délai dans les changements de rapport en me servant des sélecteurs manuels au volant. J'ai donc préféré utiliser le mode automatique, plus rapide d'exécution et plus précis que mes propres mains.

L'ATS-V, une bête de piste au prix intéressant 
La nouvelle Cadillac ATS-V 2016 se vend à partir de 65 750 $ en format coupé et 68 055 $ en format berline. La dernière fois que j'ai conduit une voiture aussi compétente en piste dès sa sortie de l'usine, c'était en 2012 avec une Mercedes-Benz C 63 AMG Black Series. Oui, cette dernière avait une cinquantaine de chevaux de plus, une suspension plus ferme et des freins en composite, mais elle coûtait aussi plus du double de l'ATS-V.

L'Américaine m'a surpris avec sa performance sur le circuit, pas juste parce qu'il s'agit d'une Cadillac, mais aussi parce qu'elle allie confort, luxe et un design bien pensé avec une tenue de route et une sportivité qu'on associe normalement à des Européennes exclusives qui coûtent une fortune (la BMW M3 et la Mercedes C 63 AMG la dépassent de 10 000 $ et l'Audi RS5, de quasiment 20 000 $).

Bref, vous pouvez acheter une Cadillac ATS-V 2016 et aller vous amuser en piste sans modifier quoi que ce soit à la voiture. Si vous ne vous prévalez pas de ce privilège, comme sans doute la majorité des autres propriétaires d'ATS-V, vous raterez une belle occasion de faire la barbe à quelques conducteurs de coupés sport européens.