Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac ATS4 Coupé Performance 2015 : essai routier

Cadillac ATS4 Coupé Performance 2015 : essai routier

Le muscle américain version moderne Par ,

Mon père adore les grosses voitures américaines depuis toujours. Je me suis souvent demandé si c'était une affaire de gars ou de génération, mais chaque fois que j'en ramène une chez lui, il devient tout excité et me dit que c'est exactement comme ça qu'une voiture doit se présenter et se comporter.

Avant de faire l'essai routier d'une Cadillac ATS Coupé Performance 2015, je m'attendais non seulement à ce que mon père soit content, mais aussi à redécouvrir cette sensation de conduire un bateau que j'éprouve avec les grosses bagnoles américaines.

Ça n'a pas été le cas... 

Performance d'abord 
Voyez-vous, j'ai essayé une version de la Collection Performance de l'ATS, ce qui veut dire qu'elle renfermait le fabuleux V6 de 3,6 litres développant 321 chevaux et 275 livres-pied de couple. Une boîte automatique à 6 rapports avec mode manuel y était rattachée.

De plus, bien que j'aime la sportivité accrue que proposent les systèmes à propulsion en général, mon exemplaire profitait d'une transmission intégrale (d'où l'insigne « ATS4 » sur le couvercle du coffre) et celle-ci m'a rendu bien service pour affronter la neige durant ma semaine d'essai de la Cadillac ATS Coupé 2015.

Le petit moteur turbocompressé de 2,0 litres inclus en version de base peut paraître plus intéressant (moins de poids, une boîte manuelle, un turbo, etc.), mais une fois qu'on goûte au V6 et qu'on l'écoute grogner en pleine accélération, on ne pense plus à rien d'autre. 

Le muscle américain a quelque chose d'enivrant!

À bas les bateaux 
Bien que la Cadillac ATS4 Coupé Performance soit de bonne dimension, largement équipée et très masculine dans son attitude, elle ne donne pas l'impression de conduire un bateau et d'être déconnectée de la route, heureusement. Sa suspension sport entièrement indépendante fait de l'excellent travail pour assurer notre confort, mais elle permet aussi à la voiture d'attaquer et de ressortir gracieusement de n'importe quel virage.  

Oui, j'ai trouvé la direction floue de temps à autre; les pneus d'hiver et les conditions glissantes ont sans doute eu leur mot à dire là-dedans. Un autre essai de l'ATS4 Coupé dans un climat plus chaud révélera probablement une direction précise qui complémente bien la suspension ferme (mais pas trop dure) et le V6 fougueux.

Malgré la présence d'un mode manuel, j'ai préféré laisser la boîte automatique s'occuper de tous les changements de rapport tellement elle est bien calibrée et optimisée pour une conduite dynamique.

Le dilemme du coupé
J'adore le look d'un coupé bien dessiné comme la Cadillac ATS 2015. Des angles forts et prononcés l'aident à se démarquer des autres véhicules sur la route, tandis que les phares à DEL linéaires et l'élégance du design en général attirent l'attention. Les 2 portières en moins ne changent pas tant le gabarit de l'ATS que sa posture par rapport à la berline; elle semble s'accroupir en vue de coller davantage à la chaussée et de mieux s'élancer au moment opportun.

Tout ça est bien beau quand on parle de style, mais vivre avec la Cadillac ATS Coupé au quotidien est une autre histoire. C'est rare que je trouve des éléments qui me rendent perplexe sur une voiture, qui me poussent à me demander comment les ingénieurs ont pu les laisser passer, mais les ceintures avant de cette ATS sont vraiment mal conçues. On les a fixées non pas au plancher ni aux montants du centre, mais plutôt à la base des sièges. Pour accéder aux places arrière ou en sortir, il faut donc passer par-dessus ou en dessous des ceintures avant et, inévitablement, un bras ou une jambe finit par s'y prendre. 

En hiver, avec des bottes et un gros manteau, c'est pire. Imaginez quand je devais attacher mon garçon de 3 ans dans son siège d'auto! Pour rendre les choses encore plus compliquées, la Cadillac ATS Coupé 2015 offre très peu d'espace à l'arrière, même pour moi qui suis petite.

Partez la musique!
Je sais que plusieurs journalistes détestent le système CUE de Cadillac, mais je l'aime car mes besoins d'infodivertissement sont assez simples. Son utilisation est suffisamment intuitive pour que des gens qui s'en servent peu comme moi y trouvent leur compte. En revanche, si l'on explore tous ses réglages et toutes ses possibilités (intégration d'applications de téléphones intelligents, enregistrement de 60 favoris, lecture des messages texte, etc.), ça peut devenir compliqué et frustrant.

CUE est génial lorsqu'on n'a que 10-12 stations de musique favorites, seulement un iPhone de branché et qu'on veut naviguer uniquement en surface. J'aime beaucoup la rétroaction haptique, la reconnaissance vocale naturelle et la détection de proximité, qui nous facilitent drôlement la tâche en conduisant. 

L'ATS en vaut-elle le prix? 
Offerte à partir de 52 795 $ (sans les options que vous voudrez immanquablement ajouter), la Cadillac ATS4 Coupé Performance avec moteur V6 n'est pas ce qu'on peut qualifier d'abordable. Bien sûr, la transmission intégrale la rend particulièrement intéressante pour les conducteurs canadiens qui doivent affronter les aléas de Dame Nature en hiver, mais il existe sur le marché des alternatives plus sportives et plus pratiques à moindre coût.

Mon père aura toujours une affinité pour les grosses voitures américaines. Sa génération a grandi en pensant que la marque Cadillac était synonyme de richesse et de succès; je crois que cette perception est souvent ce qui explique la popularité de Cadillac à travers le pays. Si vous pensez comme lui, l'ATS Coupé Performance 2015 ne vous décevra pas. 

Essais routiers et évaluations

Experts
    Consommateurs
    Cadillac ATS Coupé 2015
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler