Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac Escalade 2005

Cadillac Escalade 2005

Tout est dans l'excès ! Par ,

Tout est dans l'excès !

Photo - Antoine Joubert (Escalade)
Un Cadillac Escalade c'est, selon les texans, l'ultime moyen de se mouvoir sur quatre roues. Les dimensions gargantuesques, la puissance, le luxe et surtout l'image que dégagent ce véhicule, sont l'essence même du mode de vie rêvé des Américains. On a beau crier sur tous les toits que cette race de V.U.S. est aussi inutile que gourmand et polluant, les acheteurs n'ont que faire de nos commentaires. Ils se plaisent d'ailleurs à dire que le prix de l'essence grimpant n'est pas un facteur influant, puisque l'argent n'est pas un problème. On met ça sur les dépenses de la compagnie, disent-ils ! Néanmoins, le fait est que ce Cadillac est totalement antiécologique, et que le seul fait de s'en procurer un prouve le « je-m'en-foutisme » de l'acheteur, au niveau environnemental.

Carrosserie

Photo - Antoine Joubert (Escalade EXT)
Conscient du succès phénoménal de son V.U.S., la division Cadillac ne cesse de lui apporter plusieurs améliorations. Cette année, la plus marquante au niveau esthétique est assurément le nouvel ensemble de jantes chromées de 20 pouces, offert en option sur toutes les versions. Lors de son introduction en 2002, la seule offerte était un modèle conventionnel à quatre portières, dérivé du Chevrolet Tahoe. Son look plus noble, grâce en partie à sa devanture typiquement Cadillac, a bien sûr contribué à son succès commercial. Un an plus tard, la division de luxe a lancé une version camionnette appelée EXT, discutable, mais certes originale, directement inspirée du Chevrolet Avalanche. Ce véhicule à été suivi quelques mois après par l'Escalade ESV, encore plus gros, qui se veut un clone du Chevrolet Suburban. Ce dernier est l'unique modèle offert en version Platinum, qui se distingue par des jantes chromées à rayons multiples, une grille de calandre chromée et un toit ouvrant de série. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cet amas de chrome sur un véhicule aussi gigantesque impose le respect.

Habitacle

Photo - Antoine Joubert
Si l'Escalade représente pour certains le véhicule de luxe par excellence, il dégage aussi cette image de « pimpmobile » très appréciée par le bottin mondain. À l'intérieur, les couleurs riches mélangées à la fausse boiserie, et au logo Cadillac placé au centre du volant, réussissent à faire oublier les origines modestes du véhicule. Malheureusement, le seul fait de toucher au plastique de la console centrale reflète l'effet contraire. Comme c'est souvent le cas chez GM, la finition est carrément décevante, et surtout sur un véhicule vendu entre 71 000 $ et 99 000 $. Évidemment, on y retrouve une surabondance de luxe, qui se traduit notamment par la un système audio Bose à neuf haut-parleurs, la mémoire de position avant, les sièges en cuir chauffants, la climatisation automatique à quatre zones et plus encore. En option, il est possible d'obtenir un système de navigation à écran tactile ainsi qu'un système de divertissement avec lecteur DVD, qui comporte non pas un, mais deux moniteurs arrière. Naturellement, ces caractéristiques sont offertes de série sur la version Platinum.