Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac Escalade hybride 2012 : essai routier

Cadillac Escalade hybride 2012 : essai routier

Conçu pour vivre sous les projecteurs? Par ,

L’Escalade est, pour le meilleur ou pour le pire, le premier modèle qui vient à l’esprit des gens lorsqu’on leur demande de nommer un produit Cadillac. L’Eldorado, le DeVille et le Fleetwood sont tous des noms qui ont perdu de leur lustre au fil du temps, et il est peu probable que l’on se souvienne de ces modèles pour leur apport à la réputation mondiale de Cadillac.

En 2007, l’Escalade a conquis le monde entier lorsque sa mouture actuelle a fait son entrée sur le tapis rouge. La frénésie s’est vite estompée lorsque l’économie s’est effondrée à peine deux ans plus tard. La popularité de l’Escalade s’est essoufflée au moment même où le nouvel Escalade 2009 hybride à deux modes est apparue dans les salles d’exposition.

Un vrai hybride
Selon votre humble serviteur, un véhicule hybride doit pouvoir fonctionner exclusivement sur l’une ou l’autre de ses formes d’énergie. L’Escalade hybride offre un système de propulsion électrique qui inclut un bloc-batterie hybride de 300 volts. Grâce à sa nature bimode, il fonctionne aussi souvent que possible en mode électrique.

Contrairement à plusieurs autres véhicules hybrides qui utilisent des transmissions CVT, l’Escalade emploie une transmission hybride bimode à ratio électrique continu avec quatre rapports fixes. Voyons voir si je peux l’expliquer simplement : cette impressionnante transmission navigue en douceur entre six fonctions à l’aide des quatre rapports fixes et les deux modes de la transmission électrique à variation continue (ECVT)... Peu importe, ça fonctionne particulièrement bien.

L’autre petit élément est le moteur V8 6,0 litres de 332 chevaux avec gestion active du carburant. Le tout non seulement propulse l’Escalade hybride 2012 avec assurance et enthousiasme, mais il le fait sans consommer une quantité astronomique de carburant. Durant ma semaine d’essai, j’ai obtenu une consommation moyenne de 12 litres/100 km.

Durant la même semaine, nous avions également sous la main un Cadillac Escalade SLP Supercharged 2012 édition sport, et nous avons eu du plaisir à les provoquer en duel. Plus de détails à ce sujet suivront, mais (attention, révélations!) le monstre SLP de 525 chevaux n’était pas mon préféré.

Raffinement hybride
Une chose étrange se produit en ce moment: j’aime bien tous les véhicules surdimensionnés actuellement offerts sur le marché. Malgré leur allure grossière et brute, des véhicules tels que le Lincoln Navigator et l’Infiniti QX offrent des caractéristiques si bien pensées que de nombreuses marques de voitures luxueuses devraient s’en inspirer.

L’Escalade hybride répond aux attentes en termes de confort, de solidité et de luxe – avec un léger bémol. Si nous reculons de trois ou quatre modèles, l’Escalade était effectivement un chef de file dans ces domaines. Il est encore respectable, mais il tire définitivement de l’arrière au niveau de la conception. Tous les gadgets sont toutefois présents et ont leur raison d’être.

Les sièges sont énormes et confortables, tout comme la banquette arrière. La troisième banquette est un outil de marketing qui n’est plus du tout astucieux. Pire encore, elle doit être complètement retirée pour accéder au volume du coffre arrière. C’est inconcevable en 2012.

Esthétiquement, l’Escalade a toujours fière allure, mais tout comme son ami le Navigator, sa silhouette manque d’inspiration et d’imagination. Elle n’est pas laide pour autant...

Une conduite tout en douceur
Comme pour tous les VUS de luxe, l’Escalade hybride 2012 roule majestueusement. La suspension magnétique de série de l’hybride semble toujours avoir une longueur d’avance. Ni les bretelles d’accès, ni les ornières n’ont semblé compromettre la stabilité du camion, à moins bien sûr, que le conducteur dépasse follement les limites de vitesse.

Les freins et la sensation lors du freinage ne sont pas affectés par les systèmes de récupération; en fait, je les trouve aussi (et même plus) réceptifs que ceux du SLP. Même chose pour la direction : j’ai senti que la direction électrique assistée à crémaillère était plus précise sur l’hybride que pour l’autre modèle.

En réalité, l’expérience hybride était somme toute plaisante. Beaucoup plus agile et avec un comportement plus sûr que ce à quoi je m’attendais, ce gros Caddy était (oserais-je le dire?) amusant à conduire.

L’offre Escalade
L’Escalade hybride 2012 de Cadillac est un bon véhicule, sauf qu’il s’agit malheureusement d’un Escalade. Le moment de gloire des véhicules monstrueux est terminé depuis un moment déjà, et alors que la plateforme GMT900 commence à dater, il devient de plus en plus difficile de promouvoir ce type de véhicule.

Le système hybride de GM est efficace, fonctionnel et encore plutôt moderne. Si j’étais à la place de GM, je mettrais de côté le groupe motopropulseur pour me concentrer sur l’extérieur et sur l’habitacle.

À 95 000 $, l’Escalade hybride de base se détaille à un prix décent, bien qu’il soit actuellement seul de sa catégorie sur le marché. Le modèle testé, tout équipé, fait monter l’étiquette de prix à 110 000 $.

En conclusion, je ne rebaptiserais pas un Traverse pour en faire un Escalade. Ce ne serait pas une bonne chose à faire.

Essais routiers et évaluations

Consommateurs
Cadillac Escalade 2012
Évaluer ce véhicule
Esthétique
Accessoires
Espace et accès
Confort
Performance
Dynamique de conduite
Sécurité
Appréciation générale
Nom
Courriel
Commentaire
Mot de passe
Mot de passe oublié? Cliquez ici
Annuler

Sommaire de l'évaluation

    Cadillac Escalade Groupe 1SD 2012
    Cadillac Escalade Groupe 1SD 2012
    Évaluer ce véhicule
    Esthétique
    Accessoires
    Espace et accès
    Confort
    Performance
    Dynamique de conduite
    Sécurité
    Appréciation générale
    Nom
    Courriel
    Commentaire
    Mot de passe
    Mot de passe oublié? Cliquez ici
    Annuler
    Gallerie de l'article