Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Cadillac SRX V8 à TI 2007 : essai

Cadillac SRX V8 à TI 2007 : essai

Par ,

Difficile, très difficile de ne pas aimer le Cadillac SRX. Il faut dire que, depuis que la marque de prestige de General Motor a entrepris son virage vers une allure plus moderne, je suis devenu un véritable fan de la bannière.

Les designs sont devenus uniques, tout en conservant l'allure distinctive qui sied à Cadillac. Du même souffle, on a créé des voitures répondant aux nouvelles tendances, munies d'un moteur de grande performance, toujours dans un environnement de grand luxe.

On dénote une indéniable appartenance à la gamme de véhicules Cadillac.

Pour couronner le tout, on n'a pas hésité à jeter aux poubelles les vieux modèles qui ne répondaient plus aux exigences du monde automobile moderne pour reprendre presque à zéro avec des voitures aux lignes et au mandat spécifiques.

Une silhouette unique
Ainsi, Cadillac a considérablement modifié les lignes de ses voitures, et le SRX adopte cette allure inspirée directement du chasseur furtif Skyhawk. Le résultat est spectaculaire, rien de moins, même si l'on aurait souhaité un côté sportif nettement plus affirmé.

À l'intérieur, comme c'est le cas de toutes les Cadillac, le luxe est de rigueur. L'intérieur est noir, les sièges, en cuir, et le volant, gainé de cuir et parsemé de boiseries qui donnent un air haut de gamme tout en permettant une prise agréable et sûre sur le volant.

Les commandes sont nombreuses, à l'image des multiples accessoires qui équipent cette grande voiture. La chaîne audio est de grande qualité et doublé de commandes au volant qui rendent encore plus simple son utilisation. La sonorité est telle que j'ai presque préféré demeurer dans la voiture plutôt que de m'installer devant mon système de cinéma maison installé à grands frais.

Les sièges sont confortables, et leurs réglages permettent de trouver la position de conduite parfaite. Pour rendre le tout encore plus précis, on peut bouger le volant ou déplacer le pédalier pour s'assurer un plus grand confort. Des positions qu'on peut ensuite mettre aisément en mémoire pour deux conducteurs différents.

Tourné vers le ciel
Notre modèle d'essai était muni d'une option un peu coûteuse, mais qui m'a, je l'avoue, littéralement conquis : le système Ultraview. C'est simple, il ne s'agit que d'un toit ouvrant. Non seulement cet immense toit ouvrant permet-il de donner un peu d'air au conducteur et à son passager avant, mais il offre également le même avantage aux passagers de la banquette médiane. Le trou est alors immense, et on a l'impression de rouler à ciel ouvert. Seul défaut cependant, il ne faut pas être pressé car le mécanisme d'ouverture et de fermeture du toit ouvrant est d'une lenteur désespérante.

L'énorme toit ouvrant (offert en option) rend l'habitacle plus lumineux.