Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Chevrolet Malibu Hybrid 2008 : essai routier

Chevrolet Malibu Hybrid 2008 : essai routier

Plus vert pour moins cher Par ,

Sauver la planète n'est pas une mauvaise idée, pour autant qu'on soit prêt à faire des sacrifices ou à changer radicalement sa façon de vivre. L'automobile a été ciblée comme un agent pollueur; alors, on doit donc s'en débarrasser ou trouver de nouvelles façons de se déplacer sans empirer la situation de l'environnement. En ce moment, c'est la folie furieuse pour les voitures hybrides qui font la transition entre des véhicules à combustion et électriques.

Cette Malibu partage les mêmes vertus que le reste de la gamme.

Mais il semble que les hybrides soient sur une tout autre mission. Les célébrités d'Hollywood se procurent toujours les dernières voitures écologiques pour la soirée des Oscars; La Toyota Prius était un bon vendeur à cet égard. Il est mieux vu pour un acteur d'être photographié sortant d'un véhicule vert pour déambuler sur le tapis rouge, et ce, même si un Hummer l'attend à la maison.

Maintenant, GM se faufile dans le marché des hybrides avec un bombardement en règle. Sur la ligne de front, on retrouve les Malibu Hybrid, Saturn Vue Green Line et Aura Green Line, supportés par l'artillerie lourde, en l'occurrence, les Chevrolet Tahoe et GMC Yukon. Plus tard, viendront s'ajouter le Cadillac Escalade et les camionnettes pleine grandeur de GM.

Système hybride simpliste
Sans lire la brochure ou le matériel de presse sur le fonctionnement de la motorisation de cette Malibu, on a déjà l'impression qu'il s'agit d'un ensemble moins sophistiqué par rapport à ce que vous retrouverez dans les hybrides comme les Camry et Altima. Et c'est le cas : un groupe de batteries plus petit, pas d'écran ACL qui affiche le détail du fonctionnement, mais beaucoup d'écussons arborant le logo « Hybrid » à l'extérieur de la voiture.

Contrairement à la Camry, on ne peut faire avancer la Malibu uniquement à l'aide de la batterie. Cette dernière agit comme un soutien au moteur de 2,4 litres afin de diminuer sa tâche, ce qui réduit sa consommation de carburant. On peut considérer son système comme étant une application légère de la technologie hybride. Il bénéficie également d'une fonction arrêt/démarrage quand la voiture s'immobilise à un feu de circulation, par exemple, et la motorisation est jumelée à une boîte de vitesses automatique à 4 rapports.

Le résultat final, cependant, n'est pas très impressionnant. L'ordinateur de bord affiche une moyenne de consommation de 8,6 litres aux 100 kilomètres; et quand je calcule la moyenne moi-même, j'obtiens un chiffre un peu plus élevé.

On peut considérer son système comme étant une application légère de la technologie hybride.